Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020-2021 du Racing Club de Lens en Ligue 1

Ligue 1 : Lens affronte ce jeudi un PSG amoindri, mais même les coiffeurs peuvent décoiffer

-
Par , France Bleu Nord

Jeudi soir (21h), le RC Lens disputera enfin son match de la deuxième journée de Ligue 1 face à un PSG amoindri par sept forfaits pour cause de Covid-19. L’occasion est inespérée pour prendre des points. Attention tout de même, car à Paris même les coiffeurs sont capables de décoiffer.

Franck Haise, le coach lensois, a dû adapter la préparation de son équipe au gré des défections de nombreux joueurs du PSG.
Franck Haise, le coach lensois, a dû adapter la préparation de son équipe au gré des défections de nombreux joueurs du PSG. © Radio France - Dequevauviller

Au moment où le calendrier de la Ligue 1 est sorti, en juillet dernier, le Racing club de Lens n’avait certainement pas programmé de prendre le moindre point, lors de la deuxième journée de championnat de la saison, dans sa course au maintien. Seulement voilà, depuis, la Covid-19 est passée par là et une petite semaine de vacances à Ibiza aussi… 

Il faudra attendre encore quelques mois pour revoir un stade Bollaert-Delelis plein comme un oeuf. Seuls 5000 privilégiés pourront assister à la réception du PSG;
Il faudra attendre encore quelques mois pour revoir un stade Bollaert-Delelis plein comme un oeuf. Seuls 5000 privilégiés pourront assister à la réception du PSG; © Radio France - Romain Berchet

Jeudi soir (21h), c’est donc un PSG amputé de sept titulaires qui se présentera sur la pelouse du stade Bollaert-Delelis (Navas, Neymar, Mbappé, Marquinhos, Di Maria, Icardi et Herrera). Ceux qui dans la foulée de la finale de la Ligue des champions sont allés se promener sur les dancefloors de la célèbre station des Baléares. Rentrés positifs, les joueurs sud-américains du PSG sont depuis à l’isolement. 

Incontestablement, la donne a donc changé pour Franck Haise et ses Sang et Or. De là en envisager un résultat positif ? Peut-être… Reste que les habituels remplaçants du champion de France en titre ne sont, certes, pas aussi huppés que leurs partenaires mais n’en demeurent pas moins d’excellents joueurs de football. « Pour faire ce que le PSG a fait au moins d’août en Ligue des champions, il ne faut pas onze joueurs mais un groupe », a rappelé Jean-Louis Leca, mardi dernier lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant-match. « Or ce groupe parisien fait partie des cinq ou six meilleurs groupes au monde ».

Jean-Louis Leca, le gardien du RC Lens, ne sous-estime les remplaçants d'un groupe parisien qu'il considère comme faisant parti des cinq ou six meilleurs au monde.
Jean-Louis Leca, le gardien du RC Lens, ne sous-estime les remplaçants d'un groupe parisien qu'il considère comme faisant parti des cinq ou six meilleurs au monde. © Radio France - Benoît Dequevauviller

Annonce après annonce, test après test, défection après défection parisienne, le coach lensois a dû revoir sa stratégie tout au long de sa semaine de préparation. « On avait fait un travail vidéo », a-t-il aussi rappelé, mardi dernier. « Mais on s’est adapté au jour le jour ». Cela dit, c’est surtout sur son équipe que le coach lensois a décidé de se concentrer : « On est surtout heureux d’enchaîner après ce début de saison compliqué ! En plus, l’évolution du protocole sanitaire me laisse à penser que la saison va se dérouler à peu près normalement ». 

Si le match face au PSG paraît finalement anecdotique, il servira de round de préparation pour une équipe lensoise qui se déplacera soixante heures plus tard à Lorient (dimanche 13 septembre à 15h). La terre d’un autre promu de Ligue 2 où là, il serait de bon aloi pour les Sang et Or de prendre des points. Car Lorient, avec Strasbourg, Dijon, Brest et Nîmes constitue le véritable mini-championnat en bas de tableau pour le maintien.

Le staff lensois a dû se creuser les méninges pour adapter sa stratégie au gré des défections de joueurs parisiens positifs à la Covid-19.
Le staff lensois a dû se creuser les méninges pour adapter sa stratégie au gré des défections de joueurs parisiens positifs à la Covid-19. © Radio France - Benoît Dequevauviller

Jeudi soir,  5.000 supporters heureux pourront assister à cette première rencontre de Ligue 1 au stade Bollaert-Delelis depuis 2012. Masqués bien sûr. Ils auront surtout le souffle coupé de revoir enfin le club de leur cœur parmi l’élite du football français. Ils regretteront peut-être de ne pas se régaler des gestes techniques de Mbappé et de Neymar. Mais si les Sang et or ont la bonne idée de prendre un voire trois points face aux coiffeurs du PSG, ils se contenteront certainement de regarder les stars parisiennes un plus tard à la télé.  

.
. -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess