Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Prudent mais ambitieux, le MHSC s'attaque à la saison prochaine

-
Par , France Bleu Hérault

Alors que les joueurs professionnels et le staff ont repris le chemin du centre d'entraînement, ce lundi, le président Laurent Nicollin et son coach Michel Der Zakarian ont donné une conférence de presse : reprise, protocole, matchs amicaux, mercato, finances... tous les sujets ont été abordés.

Laurent Nicollin et Michel Der Zakarian travaillent main dans la main pour préparer la saison prochaine
Laurent Nicollin et Michel Der Zakarian travaillent main dans la main pour préparer la saison prochaine © AFP - Sylvain Thomas

Souriants et détendus, "heureux de retrouver Grammont", Laurent Nicollin et Michel Der Zakarian se sont présentés face à la presse, ce lundi (11h), alors que les joueurs venaient de faire leur retour pour une journée consacrée aux "tests PCR et salivaires", en rapport avec le Covid-19, mais aussi aux test physiques et cardios. Des analyses dont les résultats sont attendus ce mardi matin, pour celles liés au coronavirus, concernant "90% au moins de l'effectif", a précisé l'entraîneur. 

Ensuite, place au terrain, avec les premiers entraînements collectifs, à compter de ce mardi. Des séances auxquelles le latéral droit Junior Sambia, touchée par la maladie liée à l'épidémie, devrait prendre part normalement et sans difficulté. 

Programme estival 

Le MHSC s'apprêté à effectuer "neuf semaines de prépa, contre six les années précédentes (...) On va regarder s'il y a beaucoup de déséquilibres musculaires (...) On va y aller crescendo" explique Michel Der Zakarian. Au cours de cette longue période, sept matchs amicaux seront disputés, entre le 25 juillet et le 15 août. Pour l'heure, quatre adversaires sont connus : Bastia, Sète, Clermont, Marseille et Rodez, alors que Toulouse s'est finalement désisté. La rencontre face à l'OM devrait se jouer "à Istres ou à Martigues", sans savoir si, pour celle-ci comme pour les autres, elle sera à huis-clos. 

Michel Der Zakarian : "J'ai refusé le tournoi de Lyon"

Par ailleurs, le MHSC ne participera pas au tournoi organisé par l'Olympique Lyonnais entre le 13 et le 18 juillet : "j'ai refusé, c'est trop tôt pour nous, il y a un risque de blessures" précise le coach. 

Finances

L'arrêt prématuré du championnat de France de Ligue 1 a plongé le football dans la crise qui frappe l'ensemble de l'économie française et mondiale. Le manque à gagner lié aux droits télé, à l'absence de billetterie, à la relecture des contrats de sponsoring, etc... déséquilibre les finances. 

Laurent Nicollin fait le point sur les finances du MHSC

Au MHSC, l'exercice 2019/2020 sera bénéficiaire, mais le prochain sera déficitaire : "moins six, moins dix, moins quinze millions d'euros, on va voir" lance Laurent Nicollin, qui indique cependant que les prêts contractés par le club et par la LFP, ainsi que les fonds propres du Montpellier Hérault (28 millions d'euros) vont permettre de limiter la casse. Il n'exclut pas, toutefois, que le club doive vendre certains joueurs, cet été. 

Spectateurs 

Si les entraînements sont pour le moment à huis-clos, et si une jauge de 5.000 personnes est pour l'heure imposée pour toute manifestation en plein air, comme les matchs de football, Laurent Nicollin comme Michel Der Zakarian espèrent pouvoir"accueillir "un maximum de monde le plus tôt possible". Autrement dit, au moment de la reprise du championnat programmée le 22 août. 

"Je ne trouve pas ça très égalitaire" dit Laurent Nicollin

Sur la jauge de 5.000 spectateurs imposée pour le moment, Laurent Nicollin s'exprime : "Si j'ai 8.000 abonnés, je fais comment ? On a un stade avec plusieurs entrées et avec quatre tribunes où on peut mettre plusieurs milliers de personnes sans que tout le monde soit les uns sur les autres". 

Mercato

Le MHSC est toujours à la recherche d'un gardien de but et d'un attaquant, en priorité, et "ne pourra sans doute pas faire exactement ce qui était prévu en janvier", indique Laurent Nicollin. Autrement dit, pas certain que le MHSC puisse dépenser autant que prévu, et pas certain qu'il recrute un défenseur central, comme souhaité initialement. 

Laurent Nicollin évoque le mercato sur France Bleu Hérault

La page Geronimo Rulli est en tous définitivement tournée : "dans la mesure où on ne s'entend pas avec lui financièrement et que la Real Sociedad ne consent pas à faire un nouveau prêt avec option d'achat, c'est compliqué. On part sur d'autres pistes. On a des listes, on avance. Teddy Richert a fait une liste de gardiens. S'il doit arriver le quinze août, c'est comme ça, même si on aimerait qu'il soit là le 10 juillet". 

Par ailleurs, Laurent Nicollin affirme dans un premier temps qu'aucun de ses joueurs n'a officiellement reçu de bon de sortie, hormis Petar Skuletic, prêté à Sivasspor, en Turquie, avec option d'achat : "j'espère qu'il restera en Turquie, ça pourrait nous alléger la masse salariale". Cependant, Laurent Nicollin sait que certains de ses éléments seront "attaqués" au cours du mercato, et qu'il ne pourra sans doute pas résister à toutes les offres. 

Futur stade 

Laurent Nicollin en a profité pour évoquer le futur stade, alors que le deuxième tour des municipales aura lieu dimanche et que le résultat pourrait largement conditionner sa réalisation. Le président du MHSC n'a pas appelé officiellement à voter pour le maire sortant, mais il a clairement fait comprendre que Philippe Saurel, pour l'heure, était celui qui était le plus en phase avec sa volonté : construire le nouveau stade sur Cambacérès, à Montpellier.

"Nous ne nous voyons pas aller ailleurs" dit Laurent Nicollin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu