Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Baïssama Sankoh : "Je suis venu me relancer au SM Caen"

jeudi 7 septembre 2017 à 8:49 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Baïssamah Sankoh a quitté Guingamp cette été afin de signer trois ans au SM Caen. L'international guinéen a eu la malchance de se blesser juste avant le début du championnat. il se dit prêt physiquement pour postuler et se battre pour une place dans le groupe caennais.

Baïssama Sankoh est l'une des dernières recrues caennaises à ne pas avoir encore joué en championnat cette saison
Baïssama Sankoh est l'une des dernières recrues caennaises à ne pas avoir encore joué en championnat cette saison © Maxppp - David Ademas

Caen, France

Son prénom signifie chef du village et il se décrit comme "un bagarreur, un mec qui s'accroche" et qui sur le terrain "est assez dur au contact. Je récupère beaucoup de ballons et je sais les ressortir propre."

C'est un peu plus physique qu'à Guingamp. On court beaucoup plus. On demande de faire beaucoup plus de courses.

Baïssamah Sankoh est désormais prêt physiquement et a hâte de montrer ce qu'il vaut dans son nouveau club. A peine arrivé à Caen, Baïssama Sankoh a vécu la même mésaventure que la saison passée dans son ancien club, Guingamp. Une blessure l'a privé de la reprise du championnat de Ligue 1.

"C'est toujours frustrant d'arriver dans un club et de se blesser rapidement. Après, je fais tout à l'entraînement pour montrer que j'ai ma place dans ce groupe. C'est ce que je vais faire tous les jours jusqu'à ce que je réintègre le groupe."

Je fais tout à l'entraînement pour montrer que j'ai ma place dans ce groupe

Après avoir participé aux matchs de préparation, c'est des tribunes et de chez lui qu'il a donc découvert le jeu de sa nouvelle équipe une fois le championnat lancé. "Son jeu me plaît. C'est un peu plus physique qu'à Guingamp. On court beaucoup plus. On demande de faire beaucoup plus de courses mais ce n'est pas plus mal. Quand tu arrives à récupérer les ballons assez haut. Tu es plus proche du but et tu as plus de chance de marquer."

Moi je suis quelqu'un d'assez calme, de posé mais assez franc. Quand j'ai quelque chose à dire je le dis.

Baïssama Sankoh vient pour jouer enfin des saisons complètes en Ligue 1, lui qui n'aura joué que 17 matchs la saison passée et qui avait été prêté à Brest en Ligue 2 la saison précédente. "Je suis venu me relancer au SM Caen."

Sa blessure la saison dernière ne l'a pas aidé. son ancien coach, Antoine Kombouaré, non plus, selon lui. "Il y a eu des petits accrochages avec le coach qui ont fait que, peut-être, à un certain moment je n'ai pas joué parce que je ne sais pas s'il a été rancunier ou bien s'il m'en voulait mais bon... C'est de l'histoire ancienne. C'est fini. On s'est quitté en bon terme. Moi je suis quelqu'un d'assez calme, de posé mais assez franc. Quand j'ai quelque chose à dire je le dis."

Il y a eu à Guingamp des petits accrochages avec le coach qui ont fait que, peut-être, à un certain moment je n'ai pas joué (..) C'est de l'histoire ancienne. On s'est quitté en bon terme.

Patrice Garande estimait en début de saison qu'il devrait jouer défenseur dans son équipe. L'International guinéen (15 matchs) dit ne pas en avoir parlé personnellement avec son nouveau coach mais préfère un positionnement plus haut. "Je préfère jouer en milieu de terrain. Après, ils n'ont pas dit que j'allais jouer derrière. S'il faut dépanner de temps en temps... mais je préfère jouer au milieu de terrain, à la récupération."

Personnellement je préfère jouer en milieu de terrain.

Des huit recrues du SM Caen de cet été, Baïssamah Sankoh est l'un des rares (avec le 2e gardien Brice Samba et le dernier arrivé Jan Repas) à ne pas avoir encore joué en Ligue 1 cette saison. Il est concentré sur cette place qu'il doit désormais se faire dans le groupe du SM Caen. Quand à la sélection nationale, elle est mise en sommeil dans son esprit.

"Je ne vais plus en sélection depuis quelques mois mais je suis potentiellement sélectionnable. Pour l'instant je ne pense pas trop y retourner. Ce sont des problèmes extra sportifs au pays. C'est compliqué. Pour l'instant, je n'y pense pas trop mais je ne suis pas fermé."