Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Baisse provisoire des salaires des footballeurs : le Stade Brestois en pleine réflexion

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Les dirigeants du foot français travaillent sur un accord de baisse de la masse salariale ce mois-ci. Il consisterait à baisser provisoirement les salaires des joueurs, pour donner des facilités de trésorerie aux clubs. Pas sûr que le Stade Brestois utilise ce dispositif.

Cette saison est pleine d'incertitude pour le Stade Brestois.
Cette saison est pleine d'incertitude pour le Stade Brestois. © Radio France - Thomas Lavaud

L'accord doit encore être validé, mais selon le journal Le Monde,  il permettrait aux clubs de différer le paiement d'une partie du salaire de leurs joueurs au mois d'avril, pour se donner des facilités de trésorerie, le temps du confinement. Si le gouvernement valide le dispositif, les joueurs toucheraient leur salaire à la fin de la saison quand seront versés les droits télés.

Le Stade Brestois "en pleine réflexion"

L'utilisation de ce paiement différé sera laissé à l'appréciation des clubs, qui pourront choisir de l'utiliser ou pas. Au Stade Brestois, les joueurs sont tenus au courant de l'évolution de la situation, mais "le club est en pleine réflexion, et n'a pas encore pris de décision", explique Grégory Lorenzi, le coordinateur sportif du club. 

Des salaires pas si élevés au Stade Brestois

Il faut dire que le club breton ne fait pas partie des clubs qui offrent les plus gros salaires de Ligue 1. Les sommes en jeu sont incomparables avec les mastodontes du championnat. Le paiement en différé de 50% du salaire concernerait les joueurs à plus de 100 000 euros par mois. La proportion de salaire différée sera ensuite dégressive en fonction des revenus des joueurs. Au Stade Brestois, l'accord concernerait 10 à 30% des salaires mensuels des joueurs. 

Les possibilités de facilités de trésorerie du Stade Brestois seraient donc plus limitées, et le dispositif pas forcément aussi intéressant. D'autant qu'il s'agit bien d'un report et que les salaires devront finalement bien être versés. 

Enfin, les joueurs peuvent aussi avoir des crédits, à la hauteur de leurs revenus, et leur carrière courte fait qu'ils ont souvent d'importants investissements pour préparer le moment où ils ne pourront plus jouer. Dans ce contexte, pas facile de prélever une partie de leur salaire, même si ce n'est que provisoire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu