Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Barrages Ligue 2 : l'affiche Paris FC-Lens qui rappelle de bons souvenirs aux supporters Sang et Or

-
Par , France Bleu Nord

Le Racing club de Lens affronte le Paris FC, ce mardi soir, pour le premier match des pré-barrages d'accession à la Ligue 1. Presque quarante après une confrontation similaire entre les deux clubs... et ce sont les Nordistes qui l'avaient emporté.

Les Lensois jouent au Paris FC, ce mardi soir, pour le premier match des pré-barrages d'accession à la Ligue 1. Coup d'envoi 20h45
Les Lensois jouent au Paris FC, ce mardi soir, pour le premier match des pré-barrages d'accession à la Ligue 1. Coup d'envoi 20h45 © Maxppp - Severine Courbe

Lens, France

Les footballeurs lensois vont tenter de s'accrocher à leur rêve de Ligue 1, ce mardi 21 mai 2019. Après une qualification in extremis aux barrages d'accession à l'élite grâce à leur écrasante victoire face à Orléans (5-2) vendredi dernier, les hommes des Philippe Montanier se rendent dans l'antre du Paris FC, au Stade Charléty, pour le premier match des pré-barrages. Une confrontation qui rappellera des souvenirs à de nombreux supporters lensois et parisiens. Il y a quarante ans, les deux clubs s'affrontaient pour se qualifier en Division 1. Une bataille remportée par les Artésiens.

A la fin de la saison 1978-1979, Lens, qui évolue en 2e division, termine 2e du groupe B (à l'époque les clubs de D2 étaient répartis dans deux groupes). Le Racing est donc qualifié pour les barrages d'accession à l'élite du football français. La D1 qu'il avait quittée la saison précédente. Les Lensois gagnent leur premier barrage face au Stade Avignonnais : 2-0 pour Avignon à l'aller, 4-1 pour Lens au retour.

L'équipe du RC Lens lors de la saison 1978-1979, en deuxième division - Aucun(e)
L'équipe du RC Lens lors de la saison 1978-1979, en deuxième division - RC Lens

Vient alors le dernier obstacle à la montée des Artésiens : le Paris FC, pensionnaire de D1 qui termine sa saison à l'avant-dernière place.  L'aller se joue au Parc des Princes, 3 000 Lensois font le déplacement dans la capitale. Et selon les joueurs, les Nordistes sont plus nombreux dans le stade que les Parisiens. La rencontre se termine sur un match nul 0-0, malgré de nombreuses occasions lensoises.

Le 14 juin 1979 : match retour au Stade Bollaert. Plus de 40 000 spectateurs ont pris d'assaut le stade. La tension est à son comble alors que se dessine un nouveau match nul 0-0 entre Lens et le Paris FC. L'arbitre de la rencontre siffle la fin des prolongations, c'est le moment de vérité... la séance de tirs au but pour départager les 2 équipes. Francis Hédoire, le gardien Sang et Or de l'époque, se souvient de l'ambiance qui régnait à Bollaert

Quand les Parisiens tiraient, ça sifflait, ça criait, et pour nous il n'y avait pas un bruit, c'était impressionnant. Francis Hédoire, gardien du RC Lens en 1979

Des tirs au but historiques

Francis Hédoire arrête les deux premiers tirs parisiens. Ceux de Bernard Guignedoux et de Jean-François Beltramini.   Alors que, côté Sang et Or, Joachim Marx et Hervé Flak réussissent leur tir. 2-0 pour Lens.

Puis Humberto Bravo, l'Argentin du Paris FC s'avance devant les cages lensoises. Il rate son penalty, le ballon vole dans les tribunes. Le troisième but sang et or, marqué par le défenseur Michel Joly, consacre le Racing, 3-0.

Lens décroche son ticket pour la D1, les supporters grimpent au dessus des grilles, ils envahissent le terrain, au point que les joueurs doivent se mettre à l'abri dans les vestiaires, le temps que la foule se calme. 

Roger Rudinski, ancien speaker du RC Lens, était dans les tribunes. "On s'embrassait, on se donnait des boissons, des cigarettes, tout ce qu'on avait. C'était de la folie ! Une émotion unique."

Anciens joueurs et supporters lensois sont tous d'accord : Lens peut croire à la Ligue 1. 

Paris FC-Lens, pré-barrages. Coup d'envoi à 20h45 au Stade Charléty. Une rencontre que nous vous ferons vivre en direct lors d'une soirée spéciale sur France Bleu Nord.