Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Barrages Ligue 2/National : les Chamois Niortais condamnés à l'exploit

-
Par , France Bleu Poitou

Les Chamois Niortais jouent ce samedi leur maintien en Ligue 2 sur un match retour de barrage contre Villefranche Beaujolais (20h45). Le 18e de Ligue 2 devra remonter un retard de deux buts face au 3e de National.

Buteur à l'aller, Pape Ibnou Ba aura un rôle central pour maintenir les Chamois Niortais.
Buteur à l'aller, Pape Ibnou Ba aura un rôle central pour maintenir les Chamois Niortais. © Maxppp - jaboutier

Un exploit ou la descente! L'équation est simple pour les Chamois Niortais après leur défaite mercredi à Villefranche Beaujolais (3-1): soit ils gagnent avec au moins deux buts d'écart, soit ils évolueront en National la saison prochaine. "On n'a rien à calculer, juste à mettre les tripes sur le terrain, mettre des buts et laisser le club en Ligue 2" confie l'entraîneur Sébastien Desabre.

Le technicien niortais s'est voulu combatif lors de la traditionnelle conférence de presse de veille de match. "On s’est lancé dans un match de quatre mi-temps. Il en reste deux. Le barrage se joue après les deux matchs. On peut même dire que le résultat aller nous donne peut-être plus de motivation."

Si on n'est pas motivé pour le maintien, il faut qu'on change de métier. - Sébastien Desabre

Trop tard pour avoir la motivation nécessaire? "Quand je parle de motivation, c'est par rapport à l'orgueil" explique l'entraîneur des Chamois. "Si on n'est pas motivé pour le maintien, il faut qu'on change de métier. Dès qu’on est touché dans notre orgueil, ça nous touche plus."

"Ce qui change, c’est qu'au moins on sait ce qu’on a à faire. Il n'y a pas de calcul à avoir par rapport à comment aborder ce match aux niveaux tactique et psychologique." Les Niortais devront montrer un caractère qu'ils ont trop peu de fois montré depuis le début de saison s'ils veulent maintenir le club.

Jouer les coups à fond pour ne rien regretter

La condition nécessaire étant de gagner par au moins deux buts d'écart, les Niortais seront obligés de se découvrir. "On est peut-être en déficit de confiance pour prendre des choix sous pression mais le message est qu’on doit jouer. C'est une partie de foot, on ne doit pas avoir de regrets" appuie Sébastien Desabre.

La clé du match sera sans doute dans les mains de la première équipe qui marquera. Et du côté Niort, on en est conscient.

"Ce qui m’intéresse, c’est mon équipe, la qualité qu’on va proposer pour envoyer des vagues" souligne l'entraîneur. "Il sera important de les mettre sous pression. Ils savent très bien que ça ne va pas être facile ici et que s'ils prennent un but, ils seront en difficulté."

Jacob et Louiserre in, Boutobba et Vallier out

Pour ce match retour, les Niortais pourront compter sur le retour de suspension du capitaine Dylan Louiserre et de Valentin Jacob, écarté du déplacement à Villefranche par Sébastien Desabre. "Ce sont des choix. c’est tout. On a quand même une trentaine de joueurs pro, certains sont blessés, il faut faire des choix. S’il revient, c’est aussi un choix."

Après avoir tiré les leçons du match aller, le coach des Chamois a pointé le manque de création et de précision avec le ballon. Titulaires au match aller sur les ailes, Bilal Boutobba et Lenny Vallier ne sont même pas dans le groupe pour le retour. 

Un exploit et on pardonne tout?

Le maintien en Ligue 2 pourrait passer par un moment de folie. Et passera obligatoirement par au moins deux buts dans le match. Mais attention le règlement appliqué pour ces barrages est le même qu'en coupes d'Europe: les buts marqués à l'extérieur feront la différence en cas d'égalité ce samedi soir. Une victoire 2-0 pourrait suffire... Mais une défaite 4-2 condamnerait Niort.

"Ça peut aller très vite, même à 0-0 à le 60e. On a vu au match aller qu’une équipe qui mène 1-0 à la mi-temps peut perdre 3-1. Ce sont des matchs de coupe, qui partent à un moment donné avec un brin de folie. A nous de mettre la folie nécessaire pour que le résultat soit de notre côté" espère le coach Desabre.

Un exploit permettra-t-il aux Niortais de se faire pardonner auprès de ses supporteurs? "Je ne sais pas si les supporteurs peuvent nous pardonner. On a encore une bataille à livrer pour rester en Ligue 2. Après, ce pourrait être un acte fondateur. Vu les péripéties traversées cette année, ce serait peut-être le départ de quelque chose de structurel au niveau du club. Il en a besoin."

Réponse ce samedi à partir de 20h30 sur France Bleu Poitou pour l'avant-match. Coup d'envoi 20h45 jusqu'au bout de la nuit en cas de prolongations voire de tirs au but. Une soirée à suivre en direct avec William Giraud.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess