Football

Basket: Le Sluc Nancy pique sa crise

Par Mathieu Barbier, France Bleu Sud Lorraine vendredi 15 janvier 2016 à 10:18

Christian Fra président du Sluc Nancy basket
Christian Fra président du Sluc Nancy basket © Maxppp

AU fond du trou le Sluc Nancy se déplace ce soir à Paris pour affronter un concurrent direct pour ... le maintien. C'est à peine croyable. Le bateau coule, les avaries sont nombreuses, l'entraineur s'accroche à son poste. Le président convoque une réunion d'urgence en début de semaine prochaine.

En moins de 6 mois le Sluc Nancy est passé du statut de demi-finaliste du championnat de France à celui de candidat à la relégation. Une descente aux enfers, un naufrage général qui plonge le club dans des profondeurs qu'il n'aurait jamais imaginé. Le constat est sans appel: 4 victoires en 16 matchs. Seul Le Havre a fait pire. C'est le plus mauvais bilan du club lorrain depuis son retour en PROA.

Face à ce constat la direction a donc décidé, enfin diront certains, de réagir. Mais les marges de manœuvres sont-elles importantes? La réponse est non, trois fois non.

Les deux seuls leviers sur lesquelles le directoire peut agir sont les joueurs et l'entraineur. Concernant l'effectif, l'affaire est pliée, le club lorrain ne pouvant plus retoucher son équipe. Entre les erreurs de casting, les blessures 16 joueurs ont déjà signé un contrat et c'est le seuil maximal autorisé par les règlements. Le Sluc terminera donc la saison avec ce groupe là.

Le sujet de l'entraineur est plus épineux. Une chose est clair. Le budget du Sluc ne permet pas de licencier Alain Weisz et de lui régler ses 18 mois de contrat restant. Seule solution la démission. Mais l'ancien entraineur de l'équipe de France n'a pas l'intention de partir. Alors comment l'y contraindre.

Christian Fra " il a probablement eu des problèmes dans le recrutement "

A demi-mots le président Christian Fra espère que la pression populaire fera entendre raison à son entraineur. Le directoire devrait se réunir en début de semaine prochaine pour entendre les joueurs et le staff. Objectif déterminer les maux et trouver les mots. A défaut il faudra trancher dans le vif. Après le déplacement parisien les couguars se rendent  à  Rouen autre équipe proche de la zone de relégation. Fin janvier le Sluc Nancy pourrait donc  être en position de relégable et candidat plus que crédible à la ProB.