Football

Basket - NBA : Boris Diaw, champion pour les autres

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde mardi 17 juin 2014 à 6:00

Boris Diaw en NBA depuis 2003, ici avec les Spurs
Boris Diaw en NBA depuis 2003, ici avec les Spurs © Maxppp

S'il y en a un à qui le titre NBA ne risque pas de faire tourner la tête, c'est bien Boris Diaw. Depuis son plus jeune âge, le Bordelais se met au service des autres et en récolte aujourd'hui les dividendes. Témoignages.

Un papa sauteur en hauteur et une maman capitaine de l'équipe de France de basket. C 'est peu dire que le gamin avait des prédispositions . À Talence puis Pessac, Boris Diaw fait ses premières passes et inscrits ses premiers paniers.

Pour suivre (déjà) les copains de la sélection de Gironde, il prend une licence en minime aux JSA Bordeaux. Les qualités physiques sont là, accompagnées d' un sens inné du collectif, rare pour un joueur de 13 ans .

Daniel Rousseau : "Il a toujours cherché à savoir pourquoi"

Après trois années aux JSA, direction Mont de Marsan et puis le CREPS de Talence avant la suite logique : l'entrée à l'INSEP où il rencontre Ronny Turiaf et un certain Tony Parker .

Boris Diaw et Tony Parker - Maxppp
Boris Diaw et Tony Parker © Maxppp

Tony Parker : "On a grandi ensemble"

La génération dorée remporte l'Euro junior en 2000. Puis c'est l'heure de la séparation. La star Parker file en NBA et commence à enchaîner les exploits avec les Spurs. Boris Diaw, lui prendra des chemins de traverse . L'Élan Béarnais dabord avant le grand saut outre Atlantique. Un parcours qui l'emmène à Atlanta, Phoenix, Charlotte avant les retrouvailles il y a deux ans à San Antonio dans une équipe où le Bordelais va pouvoir réciter le basket dont il rêve.

"Ce n'était pas le type de gamin à qui on disait «tu fais ça mais tu te tais». D'ailleurs son premier entraîneur en NBA l'avait surnommé «Yes but» [oui mais]." — Daniel Rousseau, ancien éducateur aux JSA Bordeaux

Au Texas, sous la houlette de Gregg Popovich, mais aussi au sein d'une équipe de France dont il est le capitaine, Boris Diaw se mue en joueur décisif tout en gardant les qualités collectives qui en font un rouage essentiel dans une équipe.

Champion d'Europe avec les Bleus en septembre dernier, décisif dans les playoffs avec San Antonio, le Bordelais réalise, à 32 ans, sa meilleure saison . De quoi prendre des vacances bien méritées et se la couler douce ? C'est mal connaître le président des JSA Bordeaux. Car Boris Diaw pense d'abord aux autres. A sa famille, à ses copains et à l'équipe de France qu'il rejoindra cet été en fidèle capitaine pour la coupe du monde.

Après le bronze (2005) et l'argent (2011) Boris Diaw sacré champion d'Europe en Slovénie en 2013 - Maxppp
Après le bronze (2005) et l'argent (2011) Boris Diaw sacré champion d'Europe en Slovénie en 2013 © Maxppp

Denis Lacampagne : "Un Magic Johnson français"