Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football
Dossier : Coupe du monde féminine de football 2019

Béarn : le foot féminin veut profiter de la Coupe du monde pour prendre son envol

-
Par , France Bleu Béarn

La Coupe du monde de football féminin débute ce vendredi en France. Les clubs et les pratiquantes espèrent en profiter pour attirer de nouvelles joueuses.

Léa Loustau sous le maillot rouge de l'ASMUR lors de leur parcours en Coupe cette saison.
Léa Loustau sous le maillot rouge de l'ASMUR lors de leur parcours en Coupe cette saison. - © Page Facebook ASMUR Football Féminines

Les Bleues championnes du monde, c’est le rêve de beaucoup alors que les tricolores entament aujourd’hui « leur » Coupe du monde, en France, face à la Corée du Sud (21 heures au Parc des Princes). Environ 165.000 filles ou femmes sont aujourd’hui licenciées en France, un chiffre en hausse de 15% depuis la deuxième étoile de l’équipe de France masculine en Russie en 2018, de quoi donner des espoirs en cas de bon parcours des coéquipières d’Amandine Henry.

Des efforts qui commencent à payer

En Béarn, 22 clubs disposent d’au moins une équipe féminine. Des U8 aux seniors (foot à 5, foot à 8 et foot à 11), cela représente 46 équipes et au total 838 licenciées, « le foot passionne les filles, sauf qu'avant c'était tabou, désormais il y en a de plus en plus de qui viennent dans les clubs, et c'est une bonne chose » se félicite Hervé Latrubesse, président délégué du district foot des Pyrénées-Atlantiques et président de la commission féminine. Hervé Latrubesse a notamment facilité l’essor d’une section féminine à l’ES Pyrénéenne (union Biron/Maslacq) en 2014, « la première année il y avait dix filles, la deuxième vingt et aujourd'hui nous sommes à 80 ».

Hervé Latrubesse sur le développement du foot féminin en Béarn

« Oui les regards ont changés », apprécie Léa Loustau. À 23 ans, la Moneinchonne est capitaine de l’équipe féminine première de l’ASMUR qui évolue en Régional 1. « _De plus en plus de gens s’intéressent, il n’y a plus ce regard en travers parce qu’on est une fille qui fait du foot, au contraire on nous dit plutôt : "_c’est super, tu joues où ?" » poursuit Léa Loustau. La milieu de terrain qui est aussi surveillante au collège de Jurançon reconnaît que les équipes féminines à 11 joueuses – à la différence du foot à 5 ou à 8 dans les catégories inférieures – sont encore rares en Béarn (deux équipes à l’ASMUR, une au Pau FC), « on essaye au maximum de développer la pratique, de par les valeurs qu’on porte, par notre engagement aussi dans les écoles féminines, on fait tout pour… D’ici quelques années ça changera j’en suis sûre » espère Léa Loustau. Et une belle épopée des Bleues dans ce mondial pourrait encore accélérer les choses.

Léa Loustau, la capitaine de l'équipe féminine sénior de l'ASMUR

Choix de la station

France Bleu