Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Benjamin André, l'ourson devenu champion avec les dogues

-
Par , , France Bleu RCFM

ENTRETIEN : Celui qui avait le brassard de capitaine lors du dernier match a porté le LOSC vers le titre de champion de France de Ligue 1 2021. Un aboutissement, et la preuve que l'ancien de l'ACA, dont il n'a rien oublié, est un vrai battant...mais pas une fin en soi !

Scène de joie pour Benjamin André et le LOSC sur la pelouse d'Angers, le soir de la victoire du titre de Champion de France 2021
Scène de joie pour Benjamin André et le LOSC sur la pelouse d'Angers, le soir de la victoire du titre de Champion de France 2021 © Maxppp - CHRISTOPHE PETIT TESSON/EPA/Newscom

Il a bien mérité ses vacances, "Benji" André ! Le milieu de terrain de 30 ans sera de retour cette semaine en Corse après avoir décroché, avec un point de plus que le PSG au classement et lors de la dernière journée, le trophée de Champion de Ligue 1. Le niçois de naissance et Lillois d'adoption n'en reste pas moins un ajaccien, de coeur ...et de jambes ! Formé dès ses 16 ans puis titularisé avec les pros à l'ACA (il est resté blanc et rouge de 2006 à 2014 nldr), il a signé dans la plus au nord des régions de football de France. 

Une saison de fous !

Ce titre c'est une performance, individuelle et bien sûr collective, unique, dont il parle, même plusieurs jours après la fête, avec de l'euphorie dans la voix.

"Avec le PSG qui écrase tout le monde, un titre de champion de France, normalement, ça peut pas arriver...on a fait une saison de fous !", se dit Benjamin André en refaisant le film. "On a perdu que trois fois, on a été très solides, même si parfois ce n'était pas hyper spectaculaire, mais surtout, on a battu tous nos concurrents directs. Sur la saison, il n'y a rien à dire." 

Lorsqu'il regarde dans le rétroviseur, le milieu défensif estime que son parcours depuis la réserve de l'ACA jusqu'au titre de champion de France est tout simplement dû au travail accompli. 

Depuis l'ACA ? "Du travail et de la chance"

"[...]Sans les efforts, tu n'arrives pas à grand-chose. Mais il faut une part de chance et faire les bons choix. J'ai eu la chance de tomber dans les bons clubs, aux bons moments, avec les bons coachs. [...]. Il faut que les planètes soient alignées ! Tout cela m'a permis de hisser mon niveau, et cela est plus facile quand le collectif est fort" conclut-il sur ce point.

Benjamin André ici avec le maillot de l'ACA, face à Lyon, le 25 septembre 2013 à François Coty
Benjamin André ici avec le maillot de l'ACA, face à Lyon, le 25 septembre 2013 à François Coty © Maxppp - LE PROGRES/GUIOCHON STEPHANE

L'ACA, une grosse, grosse partie de ma vie !

"Il y en a trop !" rigole Benjamin André, quand on lui demande les gens qui l'ont marqué à l'ACA. _"Gernot Rohr (coach de la saison 2007-2008), c'est celui qui m'a permis de reprendre avec les pros à l'ACA. Mais sans Stéphane Saillant et Mickaël d'Amore au centre de formation, cela aurait été compliqué. Après il y a eu Olivier Pantaloni (avec qui l'équipe était remontée en Ligue 1 il y a tout juste 10 ans)". Côté joueurs, "_j'ai encore 'Titi' Debès au téléphone, Johan Cavalli m'envoie encore des messages, Anthony Lippini, 'JB' Pierazzi...on est très liés. Ils gagnent aussi avec moi, ils font partie de moi !" déclare affectueusement l'ancien ourson.

Il espère bien, évidemment, revoir un jour les maillots blancs rayés de rouge en Ligue 1.

"Déjà, pouvoir lutter pour une accession c'est énorme pour l'ACA ! J'ai lu dans Corse-Matin qu'Alain Orsoni (président de la holding qui détient le club) croit encore énormément au retour de l'ACA en Ligue 1. Il y aura encore une possibilité, il faudra la saisir !"

Un retour au bercail un jour ? "J'ai trente ans, j'espère encore continuer pas mal de temps, mais il faudra discuter au moment voulu...mais on discutera, ça c'est sûr !" lâche B. André. L'un des meilleurs milieux de terrains du championnat, que France Football voyait même sélectionnable pour l'Euro, a désormais devant lui une nouvelle saison avec le LOSC...qualifié, de plus, pour la Ligue des Champions !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess