Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo France maintient 13 départements en vigilance rouge canicule, les orages arrivent par l'ouest

Bernard Maraval - MHSC : "La philosophie de Montpellier, ce n'est pas de sortir le chéquier"

-
Par , France Bleu Hérault

Nouveau responsable du recrutement des jeunes, au centre de formation du MHSC, Bernard Maraval était l'invité de 100% Paillade, ce lundi. Il a notamment évoqué la méthode et la politique du club, qui ne s'appuie pas sur l'argent pour attirer les enfants et les adolescents.

Bernard Maraval est dans le recrutement depuis près de 20 ans
Bernard Maraval est dans le recrutement depuis près de 20 ans © Maxppp - Lionel Vadam

Depuis le 1er mars, Bernard Maraval travaille et prend ses marques, aux côtés d'un Robert Nouzaret qu'il s'apprête officiellement à remplacer, avec une prise de poste officielle programmée au 1er juillet. De retour dans le club où il a été formé comme joueur jusqu'à l'âge de 16 ans, avant de partir à l'INF Clairefontaine puis à Sochaux, l'ancien défenseur occupe désormais la fonction de directeur du recrutement au centre de formation. Un rôle qu'il connait, pour l'avoir déjà occupé dans le Doubs, durant de longues années. 

Dans 100% Paillade, Bernard Maraval nous a longuement présenté son parcours, mais aussi sa politique, sa philosophie, son équipe et sa méthode. En voici quelques extraits. 

Des joueurs locaux en priorité 

La volonté de Bernard Maraval sera de "poursuivre le travail qui a été très bien fait", a précisé l'intéressé. Avec un objectif clair : recruter le plus possible des joueurs locaux. "Tout ce qui est très beau potentiel sur le coin de Montpellier doit jouer à Montpellier. Après, on peut aussi aller chercher des joueurs ailleurs, mais avec de gros potentiels. Plus on s'éloigne, plus on est exigeant. La priorité, c'est de faire venir les meilleurs locaux. C'est plus facile à gérer, car jamais évident de sortir un enfant de sa famille. Et puis c'est aussi plus valorisant pour l'image du club d'avoir au centre de formation et en équipe première des joueurs de Montpellier ou du grand Montpellier". 

Neuf recruteurs pour le centre 

Pour les dénicher, c'est sur une équipe de neuf recruteurs salariés du club que Bernard Maraval s'appuiera, dans un premier temps : "Il y a deux personnes sur Montpellier, qui sont connues puisqu'il s'agit des anciens joueurs Stéphane Blondeau et Wilbert Suvrijn (...) on a un recruteur sur la région marseillaise, deux sur Toulouse. Nous avons aussi Stéphane d'Angelo sur Perpignan, un recruteur sur Béziers, puis deux à Lyon, dont un qui fait aussi les pros. Dans le Nord, on a également un recruteur qui fait la région parisienne". 

Une philosophie, des valeurs 

Alors que le milieu du recrutement est très concurrentiel, certains clubs n'hésitent pas à proposer de grosses sommes d'argent, parfois aux familles de joueurs très jeunes. Une méthode qui n'est pas celle qu'il appliquera à Montpellier, affirme Bernard Maraval : "Ces sommes me paraissent parfois astronomiques (...) La philosophie de Montpellier, c'est de présenter un beau projet sportif, scolaire et éducatif (...) Mais c'est vrai que ça devient très difficile face à des grosses cylindrées qui arrivent avec l'argument financier (...) heureusement, toutes les familles ne son pas obnubilées par ça (...) de toute façon, la philosophie de Montpellier n'est pas de sortir le chéquier". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess