Football DOSSIER : ASSE - Manchester en Ligue Europa, une rencontre de légende

Billetterie pour Manchester United : l'ASSE répond à ses supporters agacés

Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 20 décembre 2016 à 12:41

Les supporters de l'ASSE (ici à Lorient)
Les supporters de l'ASSE (ici à Lorient) © Maxppp - Maxppp

Les supporters des Verts sont des milliers à vouloir obtenir une place pour le match de la décennie, la réception de Manchester United le mercredi 22 février dans le Chaudron. Et quand de quatre places supplémentaires par abonné on passe à zéro, la frustration augmente. L'ASSE s'explique.

Les supporters reprochent à l'AS Saint-Étienne les difficultés à obtenir un ticket, notamment à travers le site internet, mais aussi l'évolution des conditions d'achat : jeudi dernier un abonné pouvait obtenir quatre places supplémentaires. Un chiffre réduit progressivement jusqu'à mardi, et la décision de ne plus accorder de place en plus aux abonnés.

Les règles n'ont pas changé, assure l'ASSE

L'ASSE l'affirme : les règles n'ont pas changé en cours de route. Et tout le monde était prévenu que les quatre tickets supplémentaires par abonné seraient accordés dans la limite des places disponibles. C'était écrit dans les conditions de mise en vente. Mais Florian et Romain, supporters des Verts, ne sont pas convaincus : "J'ai des collègues qui veulent venir dans le Kop Nord. Je voulais leur prendre une place mais je ne peux pas. Le club aurait dû s'y prendre comme il faut. Au lieu de mettre quatre places par abonné, deux auraient suffi. Il y a 16 000 ou 17 000 abonnés. Par définition, si tout le monde prenait ses quatre places, ça ne rentrait pas. C'était donc trop."

Trop pour ces supporters qui se sentent lésés, mais pas pour ceux qui ont pu en bénéficier et qui, pour les plus honnêtes, en feront profiter leurs amis et familles, amoureux de l'ASSE. Quitte à ce qu'un certain nombre de places se retrouvent sur le marché noir. C'est le risque de tout événement de grande envergure populaire finalement. Mais en privilégiant les abonnés, l'ASSE veut se donner la possibilité de voir le Chaudron avant tout rempli par des supporters des Verts, et pas par des spectateurs qui viendraient voir Manchester jouer en France.