Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Stade Lavallois : la saison 2017-2018

Bira Dembélé, un défenseur à l'anglaise au Stade Lavallois

mercredi 19 juillet 2017 à 16:26 Par Fabien Burgaud, France Bleu Mayenne

A l'essai depuis quelques jours, le défenseur central Bira Dembélé rejoint le Stade Lavallois pour une saison plus une en option. Un nouveau challenge pour le joueur de 29 ans, formé à Rennes et qui a joué 4 saisons outre-Manche.

Bira Dembélé a même pris le temps de visiter le Stade Francis Le Basser avant de signer
Bira Dembélé a même pris le temps de visiter le Stade Francis Le Basser avant de signer © Radio France - Fabien Burgaud

Laval, France

"Vous savez, c'est pas facile de comparer les championnats" glisse-t-il d'emblée. Il faut dire que le profil détonne dans un groupe jeune, qui va découvrir le 4 août le National 1. A 29 ans, Bira Dembélé a un parcours "cabossé" comme l'explique Jean Costa, le directeur sportif des Tangos. Formé à Rennes, prêté à Boulogne-sur-Mer, une trentaine de matchs en Ligue 1, puis Sedan, le Red Star, et donc ces quatre dernières saisons en D3 (Stevenage) puis D4 anglaise (Barnet FC).

"Ça va faire de moi un joueur vieux !"

A l'essai depuis quelques jours, il a joué 45 minutes lors du dernier match amical (1-1) contre Cholet samedi soir. "J'ai bien aimé le pressing haut. C'est quelque chose que l'on faisait beaucoup en Angleterre. D'essayer d'étouffer l'adversaire le plus possible sans le laisser respirer. Et j'aime aussi le fait de reculer, de rester ensemble compact. Parce que faire du pressing 90 minutes, faut se doper quoi ! (rires), analyse-t-il, avant de revenir sur la personnalité de l'entraîneur Jean-Marc Nobilo. Je sens que le coach est très précis. Faut que ce soit très clair, très carré, très organisé. On a besoin d'une bonne organisation, c'est très important".

Alors, quel objectif pour la saison ? La montée, comme on le dit souvent chez un club qui descend ? "Je peux pas dire comme ça que l'on va jouer la montée ! Là l'essentiel c'est de bien se préparer surtout pour moi qui arrive en retard par rapport au groupe. Et puis être en forme pour le 1er match, le 2e, etc". Autour de lui, le groupe sera jeune en National 1. Du coup, à 29 ans, c'est d'office un joueur cadre qui arrive. "Forcément ça va faire de moi un joueur vieux, mais si je ne le suis pas ! Ce rôle de taulier, je pense pas l'avoir déjà pris. Si ça doit se faire, ça se fera. Après y'a plein d'autres joueurs expérimentés qui sont déjà là depuis longtemps au club. C'est même plus moi qui vais me greffer aux anciens pour rentrer dans le moule".

La France m'a manqué. Je suis marié et j'ai deux petites filles ici !

Mais le challenge l'intéresse. Content de rentrer au pays, Bira Dembélé se "plaît déjà" au club. "Je me sens bien ici. Le Stade Lavallois est structuré, professionnel, c'est un bon club". Mais alors quid de son passage en Angleterre en 3e et 4e division ? Qu'en retient-il ? "La première chose que je me suis dit, c'est 'si j'avais su je serais venu plus tôt'. C'est vraiment un autre monde là-bas, le football. Il y a une telle ferveur au niveau des grandes et des petites équipes qui est assez incroyable. Et c'est vraiment une très belle expérience, je regrette rien, vraiment", conclut le joueur. Il ne sera pas opérationnel pour le match amical de mercredi soir contre Fleury-Mérogis (N2) à Ploufragan (22). Mais on pourrait le voir samedi, en Vendée, contre les Herbiers (N1).