Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : 11 millions pour rénover le stade Jacques Rimbault

-
Par , France Bleu Berry

La fusion du Bourges Foot et du Bourges 18 (tous deux évoluent en nationale 2) est sur de bons rails. Une première étape vient d'être franchie. Le maire de Bourges en a profité pour annoncer de gros travaux sur le stade Jacques Rimbault.

Yann Galut, maire de Bourges, veut remettre à niveau le stade Jacques Rimbault, pour accompagner la fusion des clubs de foot de la ville
Yann Galut, maire de Bourges, veut remettre à niveau le stade Jacques Rimbault, pour accompagner la fusion des clubs de foot de la ville © Radio France - Michel Benoit

Le médiateur, nommé par le maire cet été, a obtenu l'accord des deux conseils d'administration (Bourges 18 et Bourges Foot). La fusion est donc bien partie. Un projet définitif sera présenté aux instances fédérales du foot début mai pour qu'il n 'y ait plus qu'un club pour la saison 2021/2022. Cela va donc aller très vite.  Le maire de Bourges en a profité pour annoncer une requalification totale du stade Jacques Rimbault : la mairie va investir 11 millions d'euros. Une étude a été réalisée dès cet été sur les besoins : " Le stade Jacques Rimbault a trente ans.  Il ne répond pas à la qualité que l'on attend d'un équipement pour des matches de nationale deux. " explique Yann Galut, maire de Bourges : " L'année dernière, plusieurs matches ont été reportés à cause de la mauvaise qualité de la pelouse. Comme il y a une volonté d'aller de l'avant de la part des deux clubs, l'équipe municipale accompagnera cet élan. On va permettre la rénovation complète des équipements, y compris les terrains d'entrainement. Il faut un écrin digne de cette nouvelle équipe de Bourges. Cet investissement s'étalera sur plusieurs années et n'obérera pas les investissements sur les autres équipements sportifs ou culturels. " 

Patrick Dorie, médiateur chargé d'aboutir à la fusion des deux clubs de football de haut niveau à Bourges.
Patrick Dorie, médiateur chargé d'aboutir à la fusion des deux clubs de football de haut niveau à Bourges. © Radio France - Michel Benoit

Mais le processus de fusion est loin d'être au bout : le plus dur reste à faire.  Le plus difficile, ce sera d'établir le conseil d'administration de cette unique structure. Le médiateur Patrick Dorie en est conscient : " On ne peut pas faire un futur club avec deux fois plus de personnes dans le conseil d'administration. Immanquablement, il y aura à faire des choix et ces choix seront réalisés par les deux staffs de chaque club."  

Olivier Rigolet, président du Bourges 18
Olivier Rigolet, président du Bourges 18 © Radio France - Michel Benoit

Aux présidents de convaincre maintenant leurs adhérents de jouer la carte de la fusion : " Là, on va rentrer dans le dur " avoue Cheikh Sylla, président du Bourges Foot " Il ne suffit pas que les conseils d'administration disent on va fusionner pour que cela réussisse, même si on fera tout pour y arriver. Mais c'est de la responsabilité des dirigeants d'oeuvrer ensemble pour la mise en place d'un projet viable afin de convaincre nos licenciés." 

Cheikh Sylla, président du Bourges Foot
Cheikh Sylla, président du Bourges Foot © Radio France - Michel Benoit

Car la fusion doit maintenant être validée en assemblée générale dans chaque club. Olivier Rigolet, président du Bourges 18 va s'employer à faire connaitre les avantages à fusionner auprès de ses troupes : " Ca évitera une concurrence au même niveau sur les joueurs. On a tous des atouts. La preuve, nous avons un responsable sportif et un trader pour faire des belles choses; le Bourges Foot a des belles choses aussi. En réunissant les deux forces, ça nous permettra peut-être d'avoir une équipe encore plus compétitive et de gravir les échelons. " L'objectif, c'est une montée en national, tout en s'appuyant sur les autres clubs satellites de Bourges. La mairie reconduira le même niveau de subventions l'an prochain : 500.000 euros avec un bonus pour éponger certains frais liés à la fusion comme l'achat de nouveaux maillots. La ville compte également soutneir l'équipe féminine pour une montée en D2, le plus rapidement possible.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess