Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : le nouveau maire veut un seul club de foot de haut niveau

-
Par , France Bleu Berry

Vers un seul club de foot de haut niveau à Bourges en 2021 ; Yann Galut, le nouveau maire de la ville, se donne quatre mois pour aboutir à la fusion du Bourges Foot et du Bourges 18. Les deux risquent de se retrouver en national 2 cette année.

Yann Galut, nouveau maire de Bourges, a réuni l'ensemble des présidents de clubs de foot de la ville
Yann Galut, nouveau maire de Bourges, a réuni l'ensemble des présidents de clubs de foot de la ville © Radio France - Michel Benoit

Le maire de Bourges a réuni ce mercredi les présidents des neuf clubs de foot de la ville pour qu'ils bâtissent un projet commun. Un médiateur bénévole est également nommé pour réussir ce projet sur lequel l'ancien maire Pascal Blanc s'était cassé les dents en 2018.  Yann Galut veut profiter de son arrivée aux commandes de la ville pour amorcer une nouvelle ère et lancer un grand projet foot sur Bourges, à cinq ans : "Ma vision des choses est que les clubs adhèrent à ce que souhaitent les Berruyères et les Berruyers. Pendant toute la campagne, ils m'ont dit qu'on ne pouvait pas avoir deux clubs en national 2, ce n'est pas possible et c'est absurde. En outre, je suis comptable des finances de la ville.

Renaud Mettre, adjoint aux sports, Yann Galut, maire de Bourges et Patrick Dorie, médiateur chargé du grand projet foot à Bourges
Renaud Mettre, adjoint aux sports, Yann Galut, maire de Bourges et Patrick Dorie, médiateur chargé du grand projet foot à Bourges © Radio France - Michel Benoit

Des subventions en baisse pour ceux qui ne joueront pas le jeu

Cette fusion est sans doute plus demandée par le Bourges Foot ; le club de national 2, issu des quartiers Nord, s'est toujours senti délaissé par rapport au club historique de la ville, le Bourges 18 dont on saura vendredi s'il accède également à la national 2, suite à la rétrogradation de Tours, pour raisons financières. 

Yann Galut est clair ; il  faut un seul club de haut niveau à Bourges et des clubs satellites, "les clubs qui s'inscriront dans ce grand projet Foot pour Bourges, qui donne sa place à tous avec un club phare et des clubs supports dans tous les quartiers, et bien ces clubs bénéficieront du soutien de la mairie." La mairie réduira donc ses subventions aux clubs qui ne joueront pas le jeu, mais n'imposera aucune gouvernance pour le futur club de haut niveau à créer. 

Patric Dorie, médiateur du grand projet Foot à Bourges, a quatre mois pour lancer cette fusion.
Patric Dorie, médiateur du grand projet Foot à Bourges, a quatre mois pour lancer cette fusion. © Radio France - Michel Benoit

Le médiateur rendra son rapport fin octobre

Voilà qui devrait contrarier le club des Portugais de Bourges qui visait aussi la montée au niveau national, la saison prochaine. Au médiateur, nommé par le maire, de faire adhérer tout le monde au projet et Patrick Dorie, sait de quoi il parle, c'est lui qui a emmené les filles de Bourges vers le très haut niveau à la fin des années 80. 

Il sait qu'il va provoquer certaines frustrations," Je comprends bien qu'un club veuille monter le plus haut possible, mais je sais très bien qu'ils comprendront que le contexte local ne permet pas de faire cela. Dans des grandes villes comme Madrid ou Londres, on peut se permettre d'avoir plusieurs clubs de foot, mais on est à Bourges ! A nous d'inventer des relations innovantes entre le haut niveau et les clubs satellites pour que chacun y gagne." Patrick Dorie rendra son rapport fin octobre, il compte s'inspirer des exemples de Vierzon et Chartres notamment.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess