Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Brest écope d'un rappel à l'ordre, Rennes d'une amende en commission de discipline de la Ligue de football

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Des cris hostiles à la Ligue de football, des chants homophobes, le Stade Brestois s'est vu sanctionner d'un rappel à l'ordre mercredi par la Ligue de football professionnelle. Pour le Stade Rennais, c'est une amende alors que les supporteurs avaient fait usage d'engins pyrotechniques.

Ballon officiel de la Ligue 1 2019-2020
Ballon officiel de la Ligue 1 2019-2020 © Maxppp - Michel Viala

Région Bretagne, France

Le Stade Brestois écope d'un rappel à l'ordre pour des propos insultants, les supporteurs avaient entonné des chants homophobes lors du match contre le stade de Reims le 24 août en Ligue 1. Sanction prise par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel. Elle est moindre que ce que craignaient les dirigeants : une fermeture de tribune, voire une perte de points. 

Ce 24 août, outre des chants homophobes, on avait pu entendre ces cris : "La Ligue, on t'enc***". Ces incidents répétés tout au long de cette journée dans plusieurs stades ont conduit les arbitres à interrompre le match, en attendant que les insultes ou les chants cessent.

Même sanction pour les supporteurs du Mans lors du match de Ligue 2 contre Lorient la veille. 

Le Stade Rennais se voit sanctionné de 10.500 euros d'amende alors que le 25 août, pendant le match à Strasbourg, les supporteurs avaient utilisé des engins pyrotechniques.

Choix de la station

France Bleu