Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bruno Irles avant Pau FC-PSG : "J'ai toujours aligné une équipe pour être performant"

-
Par , France Bleu Béarn

Le Pau FC reçoit ce mercredi en 8e de finale de Coupe de France le leader de Ligue 1, double champion de France, le Paris-Saint-Germain. Face à la montagne, Bruno Irles, le coach palois reste serein.

Bruno Irles est à la tête du Pau FC depuis un an.
Bruno Irles est à la tête du Pau FC depuis un an. © Maxppp - Maxime Jegat

France Bleu Béarn : vous avez souvent dit qu'il était plus facile de préparer un match contre une équipe de Ligue 1 que contre une équipe de Régional, parce qu'on a de la matière à analyser... C'est vrai même si le PSG arrive avec une équipe très remaniée ?

Bruno Irles : dans l'approche ça ne change pas grand chose. Ça ne sera, c'est vrai, on ne verra sans doute pas à Pau le PSG qui a battu Lille ce week-end, mais plus le PSG qui a joué à Lorient ou les autres matchs de Coupe de France... Mais je n'ai pas préparé mes joueurs par rapport à des individus, mais plutôt aux principes de jeu de Thomas Tuchel que je connais bien, pour les avoir analysés à plusieurs reprises. On a un plan de jeu, je sais à peu près quelle équipe il va y avoir contre nous, et les principes resteront les mêmes.

On se doute qu'absolument tous les joueurs de l'effectif veulent jouer ce match... En mettre certains – dont des titulaires habituels – sur le banc, c'est dur ?

Tout le monde à envie de jouer et je le comprends, ça va être une belle fête pour les supporters, pour la mairie et le club, mais – et je le dis depuis le début – on a une priorité qui est le championnat et pas la Coupe, ce message est, je pense, passé auprès des joueurs. Donc j'ai une vision à trois matchs avec PSG, puis Béziers, puis Red Star... Je dois gérer la fatigue de certains joueurs, les cartons pour d'autres, de quoi être performant sur ces trois matchs. Même si on ne joue pas cette Coupe de France à 300%, j'ai toujours aligné une équipe pour être performant et c'est ce que je souhaite faire pour Paris.

Comment vivez-vous tout l'engouement qui se crée autour de ce match de gala ?

On relativise l'engouement et les files d'attente en se disant que tout ça c'est aussi pour voir le PSG ! On est lucide là-dessus, mais ça reste quelque chose de magnifique pour la ville qui n'a pas connu ça depuis longtemps. On est, je suis, très content de ça... et conscient en même temps des priorités de mon groupe et du club pour la saison. Maintenant, si on peut donner le goût à 10% des 16.000 supporters d'apprécier ce que l'on fait, pour venir nous voir à domicile sur les prochains matchs, on sera ravi !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess