Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : TFC objectif Ligue 1

ENTRETIEN - Bryan Bergougnoux : "La transition au TFC a été très bien faite"

-
Par , France Bleu Occitanie

L'ancien milieu de terrain du TFC Bryan Bergougnoux était l'invité de 100% Club ce vendredi soir sur France Bleu Occitanie. Après Beto Marcico, Nicolas Dieuze, Elie Baup ou encore Cédric Fauré, il s'est prêté au jeu de "Objectif Ligue 1".

Bryan Bergougnoux dans les bras de Cetto en 2009 lors d'une victoire 4-1 face au PSG.
Bryan Bergougnoux dans les bras de Cetto en 2009 lors d'une victoire 4-1 face au PSG. © Maxppp - M. VIALA

Bryan Bergougnoux, milieu de terrain du TFC entre 2005 et 2009 a porté 125 fois le maillot violet. Il a participé à "Objectif Ligue 1" ce vendredi sur France Bleu Occitanie. 

Interview de Bryan Bergougnoux.

Bryan, vous restez marqué par vos années toulousaines ? 

"Evidemment. On avait un groupe extraordinaire, même s'il a évolué au fil des quatre années passées au club. Que de souvenirs mémorables, que ce soit lors des deux saisons un peu compliquées ou celles avec énormément de réussite." 

Un souvenir à garder ?

"Cette qualification pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Après, la dernière saison a aussi été forte en émotion pour moi. C'est peut-être là qu'on avait l'équipe la plus soudée, la plus solidaire. C'était vraiment une bande d'amis." 

Vous suivez encore les aventures du TFC ?

"Bien sûr. J'ai plus l'occasion de les voir jouer durant la période estivale. Il y a souvent des matches dans le sud et j'en profite pour passer voir de mes propres yeux. Sinon à la télé. De les voir toujours en position pour pouvoir monter, ça fait plaisir. J'ai qu'une hâte c'est que le club remonte en première division." 

Bergougnoux : "La transition a été très bien faite"

Pourquoi le club mérite de remonter ? 

"Tout simplement parce que c'est déjà compliqué de repartir après une désillusion la saison précédente. Le travail qui a été fourni au club est vraiment exceptionnel, la transition très bien faite. Il faut aussi saluer tout le travail fait par Olivier Sadran, un travail exceptionnel. Laisser un club dans des conditions très saines c'est aussi ce qui permet à la nouvelle équipe dirigeante de pouvoir imposer sa nouvelle vision. Cela marche plutôt bien avec de la jeunesse et des joueurs très talentueux. Il y en a un qui me plaît particulièrement c'est Janis Antiste. Je l'avais découvert sur un match de Gambardella. Pour moi c'est un joueur qui va aller très très loin."

La relégation a presque fait du bien finalement...

"Lutter pendant trois ou quatre années pour le maintien avec très peu de victoires, c'était peut-être mieux de redescendre et d'enchaîner des victoires. C'est une saison où ils doivent prendre énormément de plaisir. C'est un vrai plaisir de revoir le Tef' gagner, c'est une fierté aussi quand on a porté ce maillot." 

Quelle est votre actualité ? Toujours coach du côté d'Evian ? 

"Toujours. J'essaie aussi de passer mes diplômes. Malheureusement, j'ai appris ce vendredi que je ne serais pas pris sur le dernier diplôme, qui permet d'entraîner au plus haut niveau pour l'instant. Je suis mon cursus de formation avec beaucoup d'envie. L'envie de transmettre ce que j'ai pu apprendre. J'ai eu une carrière un peu atypique, des hauts et des bas. Des difficultés qui vont permettre de pouvoir transmettre à plus de joueurs. Je veux le partager, le transmettre à des jeunes joueurs et leur permettre de ne pas faire les erreurs que j'ai pu faire." 

L'objectif, c'est de coacher un jour au plus haut niveau ?

Oui, c'est clairement mon objectif. C'est pour cela que je me suis inscrit très jeune au BEPF. L'objectif, c'est d'entraîner dans le monde professionnel. Laurent Batlles m'a un peu ouvert la voie. C'est la voie dans laquelle je souhaite me diriger maintenant, je prends énormément de plaisir. Pour finir, je veux juste dire un gros merde au Toulouse Football Club, j'embrasse tous les supporters. Un petit coucou particulier à Jacqui et Monique Teulières (anciens intendants historiques du club) qui ont fait partie de mon aventure au club. Je voulais les embrasser." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess