Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Mauvaise passe pour les clubs corses : après le GFCA, l'ACA relégué en National 1

-
Par , France Bleu RCFM

L'AC Ajaccio est rétrogradé en National 1, le 3e échelon du football français, à la suite d'une décision de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG). Les dirigeants du club ont immédiatement annoncé leur intention de faire appel.

Les dirigeants de l'ACA annoncent qu'ils feront appel
Les dirigeants de l'ACA annoncent qu'ils feront appel © Radio France -

Corse, France

Après le GFCA, l'ACA est donc  à son tour relégué en National 1 par la DNCG. Le dossier du club ajaccien, déjà placé en sursis le 28 mai dernier, était de nouveau étudié ce mardi par le gendarme financier du football français. Mais le mois supplémentaire et les arguments avancés par les dirigeants n'auront pas suffi. Sur son compte Facebook, le vice-président Alain Orsoni, annonce que l'ACA fera appel : 

Nous irons donc en appel ! Malgré un engagement bancaire sur un prêt de 3,5 millions assujettis aux droits télé ... Malgré un engagement de leasing sur 3,5 millions supplémentaires nantis sur le foncier, la DNCG relègue l'ACA. Or le prêt ne peut être accordé que si maintien, c'est le serpent qui se mord la queue... On va tout faire pour passer. C'est dur, mais il ne faut pas lâcher...  

De son côté, le président du club, Léon Luciani a déclaré à l'AFP : "Je constate que les arguments que nous avons développés ne semblent pas suffisants, pourtant nous avions donné des garanties".  Il a toutefois concédé avoir pris "un petit coup sur la tête" à l'annonce de cette décision, tout en faisant part de son "espoir de sauver (leur) peau".