Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Le rachat de la Berrichonne de Châteauroux est une chance" dit le nouveau président Michel Denisot

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Michel Denisot reprend le siège de président de la Berrichonne de Châteauroux. Il est accompagné par Patrick Trotignon comme directeur général. Le projet sportif, ses ambitions pour la Berri, ses liens avec United, les craintes de la relégation, Michel Denisot s'est livré sur France Bleu Berry.

Michel Denisot est le nouveau président de la Berrichonne de Châteauroux, un poste qu'il a déjà occupé à deux reprises
Michel Denisot est le nouveau président de la Berrichonne de Châteauroux, un poste qu'il a déjà occupé à deux reprises © Maxppp - T. Roulliaud

Jamais deux sans trois. L'expression colle désormais au destin de Michel Denisot dans son histoire avec la Berrichonne de Châteauroux. Président à deux reprises du club berrichon, il reprend les rênes du club pour lancer le projet saoudien de Abdullah Bin Mossad. A bientôt 76 ans (il les aura le 16 avril prochain), Michel Denisot va tenter de structurer le club et "jouer au plus haut niveau possible dans le football français" précise le nouvel actionnaire.

C'est lui, Michel Denisot, qui avait été mandaté par l'ancien conseil d'administration pour trouver un repreneur, trouver une société car "l'ancien modèle était archaïque dans le monde du football d'aujourd'hui" précise-t-il. Dans ce mandat était inclus de participer activement à cette restructuration. "United n'a pas acheté notre classement (ndlr dernier de Ligue 2). Il a acheté l'histoire du club, la bonne gestion du club" poursuit Michel Denisot. 

United a acheté la Berrichonne pour un projet, comme il l'a fait à Sheffield United et Anvers - Michel Denisot

Le projet est très clair selon le nouveau président de la Berrichonne. United, la société qui rachète le club à hauteur de 80%, vise à accéder à la première division. "La stratégie des investisseurs est d'acheter des clubs qui sont en deuxième, voire en troisième division, et de les faire monter en première division, ce qu'ils ont réussi partout jusque là". C'est un groupe basé à Genève "très discret dans sa communication, sans déclaration fracassante ni une gestion bling-bling". Il assure que la nouvelle direction va faire "beaucoup de bien" à la Berrichonne en gardant l'identité du club. "On va profiter de la puissance du groupe, avec des échanges de joueurs avec les autres clubs du groupe, Sheffield et Anvers. Il y a un directeur technique pour l'ensemble du groupe qui supervise". 

La relégation évitable à la fin de saison ?

Monter un projet sportif avec en point de mire la première division "sous quatre-cinq ans" ne prendra pas le même temps si la Berrichonne est en Ligue 2 ou en National. Pour l'heure, le situation sportive n'est pas reluisante avec une place de lanterne rouge de Ligue 2. "La relégation est évitable" assure Michel Denisot mais il admet que "la pente est sévère à remonter"

Premiers mots aux joueurs de Marco Simone dans les vestiaires ce mardi : "il faut se bouger le ..."

"Se bouger le ..." fait "partie de la stratégie" poursuit Michel Denisot avec le sourire. Il assure que son retour n'aura pas d'effet psychologique. "Ce n'est pas moi qui vais changer la façon dont joue l'équipe, c'est le rôle de Marco Simone, le nouvel entraîneur". Il faut retrouver du sourire. Sa dernière venue au stade, c'était contre Nancy (lourde défaite 4 buts à 1). "J'avais l'impression qu'il y avait une chape de plomb au-dessus des joueurs, une sorte de fatalité ce qui peut être normal quand on enchaîne les défaites. Il faut surmonter ça, retrouver la joie de jouer"

Michel Denisot et la Berri, une histoire qui dure depuis plus de trente ans

Né à Buzançais en 1945, Michel Denisot n'a jamais renié ses origines, et jamais son attachement au club phare. De 1989 à 1991, il a présidé une première fois La Berrichonne de Châteauroux. Sous son impulsion, le club monte en deuxième division et se professionnalise. En 2002, il redevient président de La Berrichonne de Châteauroux, jusqu'en 2008. Le point d'orgue de cette période est une finale perdue de coupe de France en 2004.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess