Football

"Ça pique un peu les yeux de suivre un championnat d'Europe espoir sans l'équipe de France"

Par Yann Lastennet, France Bleu Maine et France Bleu lundi 4 septembre 2017 à 17:28

Sylvain Ripoll, le nouveau sélectionneur des bleuets, espère mettre fin à 11 ans de disette.
Sylvain Ripoll, le nouveau sélectionneur des bleuets, espère mettre fin à 11 ans de disette. © Radio France - yann lastennet

L'équipe de France espoir joue ce mardi soir (18h30) au Mans face au Kazakhstan. C'est le début des éliminatoires pour l'Euro 2019 en Italie. Cela fait 11 ans que les bleuets n'ont pas réussi à se qualifier pour la phase finale d'un euro.

Plusieurs générations dorées se sont cassé les dents alors que certains joueurs comme Pogba, Griezman ou Lacazette sont aujourd'hui des stars mondiales. Abdou Diallo, le capitaine des bleuets ne veut pas laisser passer sa chance sans se mettre pour autant la pression. "C'est normal qu'il y ait une attente autour de cette équipe. Mais cette nouvelle génération n'est pas responsable des erreurs du passé. Il faut juste penser à prendre ce qu'il y a prendre, c'est à dire la qualification."

Abdou Diallo, le capitaine des bleuets, n'a qu'une idée en tête : se qualifier pour l'euro - Radio France
Abdou Diallo, le capitaine des bleuets, n'a qu'une idée en tête : se qualifier pour l'euro © Radio France - yann lastennet

Même objectif pour Benjamin Pavard, le jeune défenseur de Stuttgart. "On est très content d'être en équipe de France donc on va donner notre maximum. Le premier match est capital pour nous car il va donner le ton. il faut vraiment se qualifier, c'est important pour nous et pour la France entière."

Pour Benjamin Pavard, le défenseur des bleuets, il faut se qualifier : " c'est important pour nous et pour la France entière"

Le talent ne suffit pas

Benjamin Pavard, défenseur des bleuets et du VFB Stuttgart - Radio France
Benjamin Pavard, défenseur des bleuets et du VFB Stuttgart © Radio France - yann lastennet

Sylvain Ripoll, le nouveau sélectionneur des bleuets, pense la même chose. "Ca pique un peu les yeux de suivre un championnat d'Europe espoir sans l'équipe de France, il est temps d'y remédier. C'est à eux de saisir leur chance pour inverser la spirale. Première étape : vaincre ce mardi le Kazakhstan. Un adversaire que les bleuets ont battu 4 fois en 4 confrontations. Mais attention au dérapage ! Le match nul de l'équipe de France A, dimanche contre le Luxembourg, doit servir d'avertissement. C'est une mise en garde prévient Sylvain Ripoll. Tout comme notre match nul (1-1) contre le Chili vendredi à Laval. Quand on n'est pas dans le bon tempo, quand on est en retrait par rapport à l'adversaire dans l'intensité, dans les impacts, dans la mobilité, on a beau avoir des individualités supposées plus fortes, ça ne suffit pas. Il n'y a plus de petites oppositions au niveau international. Le match du Chili est peut être une bonne mise en garde."

Sylvain Ripoll, le nouveau sélectionneur des bleuets

Malang Saar, le défenseur niçois, touché à la tête lors du match amical contre le Chili et Allan Saint Maximin, l'attaquant de Nice, qui souffre d'une béquille, sont forfaits pour ce match qui débute mardi soir à 18H30 au MMArena