Football

Ligue 1 (J3) - Caen conclut parfaitement son mois d'août contre Bastia (2-0)

Par Didier Charpin et Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) samedi 27 août 2016 à 22:00

Pour sa première titularisation, Romain Genevois a survolé les débats, comme son équipe, et Caen s'est imposé 2-0 contre Bastia au stade d'Ornano.
Pour sa première titularisation, Romain Genevois a survolé les débats, comme son équipe, et Caen s'est imposé 2-0 contre Bastia au stade d'Ornano. © Maxppp - Stéphane Geufroi

Le Stade Malherbe de Caen est venu à bout du SC Bastia pour le compte de la 3ème journée de Ligue 1. Après poteau de Karamoh et un pénalty manqué par Santini en première période, les malherbistes l'ont emporté 2-0 grâce à des buts de Féret et Bazile, amenés par Rodelin. Caen est 5ème de Ligue 1.

Deux semaines après la victoire à l'arrachée contre Lorient, les hommes de Patrice Garande sont à nouveau restés maîtres sur leur pelouse. Victoire 2-0 face à Bastia grâce à des buts marqués par Julien Féret (69') et Hervé Bazile (90+3'). Ronny Rodelin est le passeur décisif sur les deux actions, une première dans la carrière de l'attaquant réunionnais. Ce succès permet au Satde Malherbe de s'installer dans la première partie de classement et d'occuper provisoirement la 5ème place de Ligue 1.

Chance et malchance

Face à des Corses assez peu dangereux, les Caennais auraient pu se mettre à l'abri dès la première mi-temps. Lancé involontairement par un contre de Nicolas Seube, Yann Karamoh voit sa belle frappe croisée s'écraser sur le poteau (32e). Dans la foulée, Julien Féret transperce le milieu de terrain plein axe.

Après un contre favorable, il transmet à Ivan Santini qui pénètre dans la surface, efface Mathieu Peybernes d'un petit pont puis s'écroule après un très léger contact avec Florian Marange. Pénalty selon Lionel Jaffredo, l'arbitre du soir. L'attaquant croate tente de se faire justice lui-même mais son tir à mi-hauteur est repoussé par le gardien corse Jean-Louis Leca (40').

Trois acteurs importants du match. Le gardien Leca a repoussé un pénalty, l'attaquant caennais Karamoh a trouvé le poteau et le défenseur Djiku (au second plan) s'est fracturé le bras. - Maxppp
Trois acteurs importants du match. Le gardien Leca a repoussé un pénalty, l'attaquant caennais Karamoh a trouvé le poteau et le défenseur Djiku (au second plan) s'est fracturé le bras. © Maxppp - Stéphane Geufroi

 Féret et Bazile ouvre leur compteur, Rodelin voit double

Le début de deuxième mi-temps est tout aussi à l'avantage des Caennais. Face à des Bastiais qui n'arrivent pas à poser le jeu et ne procèdent que par de longs ballons, Caen règne en maître au milieu du terrain. Le match bascule d'une action sublime initiée par Julien Féret. Le capitaine caennaise reçoit le ballon au milieu du terrain, perfore et joue en une-deux avec Ronny Rodelin. L'attaquant pénètre dans la surface, fixe le gardien corse et décale Julien Féret en retrait. Son plat du pied gauche est imparable (1-0, 69').

Dès lors, Caen déroule et joue sereinement. Seule une tête de Thiévy Bifouma, non cadrée, donnera un semblant de frisson à Rémy Vercoutre. Les duels sont rugueux, cinq Bastiais sont avertis, Syam Ben Youssef et Ivan Santini y laissent chacun une arcade. En face, image terrible avec cette fracture ouverte de l'avant-bras pour le défenseur corse Alexander Djiku, dans un choc avec un panneau publicitaire.

A 11 contre 10, Caen porte l'estocade dans les arrêts de jeu. Julien Féret envoie Ronny Rodelin sur le côté droit. Seul, sans contrôler le ballon, l'attaquant délivre une merveille de centre pour Hervé Bazile qui conclut du plat du pied gauche (2-0, 90'+3). avec cette victoire, la deuxième en trois match de championnat, Caen remonte à la 5ème place du classement de Ligue 1. Le Stade Malherbe est pour le moment invaincu à d'Ornano. A voir si la série continue dans trois semaines, avec la réception de l'ogre Paris Saint-Germain.

Les réactions

"Le pénalty manqué aurait pu nous donner un coup de massue. Mais on a fait preuve d'abnégation pour forcer la décision ! J'étais concentré sur les consignes du coach et la façon de jouer de Caen, qui est un peu différente de celle que je connaissais à Nice. Romain Genevois, défenseur du SM Caen

"Un match abouti de toute l'équipe. Il fallait prendre le bon wagon au classement avant la trêve internationale. C'est un début de saison réussit au plan comptable comme au niveau du jeu". Jonathan Delaplace, milieu de terrain du SM Caen

"Je ne sais pas s'il y avait pénalty. J'essaie d'atteindre le ballon et je crois que l'on me touche. Malheureusement, le gardien a repoussé mon tir mais grâce à Dieu, on a quand même remporté le match. Je pense que c'est normal car nous avons eu les meilleures occasions et nous avons mieux joué. Les défenseurs bastiais étaient rugueux, agressifs, mais c'est normal. Je ressors avec trois points de suture à l'arcade". Ivan Santini, attaquant du SM Caen

Rendez-vous

Lundi 29 août, c'est le retour d'Allô Malherbe. Invité d'Olivier Duc et Boris Letondeur, le directeur général du SM Caen, Xavier Gravelaine évoquera des derniers jours du mercato, et le début de saison du club. Vous pourrez gagner vos places pour le match entre Caen et le PSG, dans trois semaines à d'Ornano. Rendez-vous à 18h10 pour découvrir la nouvelle formule de l'émission, plus longue que les années précédentes.

Partager sur :