Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

CAN : l'Algérie remporte le titre en s'imposant face au Sénégal, les supporters explosent de joie

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Les Fennecs se sont imposés 1 à 0 face au Sénégal ce vendredi soir en finale de la Coupe d'Afrique des Nations. Les Algériens ont attendu 29 ans pour un nouveau succès, largement fêté, notamment dans les rues des grandes villes françaises.

Dès le coup de siffet final les supporters de l'Algérie ont envahi les rues, ici à Pigalle
Dès le coup de siffet final les supporters de l'Algérie ont envahi les rues, ici à Pigalle © Maxppp - Alexis Sciard

France

C'était attendu et, par endroits, redouté. Après le succès de leur équipe face au Sénégal, des dizaines de milliers de supporters des "Fennecs" algériens ont déferlé ce vendredi soir dans les rues de grandes villes, de Marseille à Lille, célébrant ce succès dans une ambiance restant festive dans l'ensemble, malgré quelques incidents.  

Une centaine d'interpellations à Paris

A Paris, sur les Champs-Elysées, dès la fin du match, des centaines de supporters débarquent aussi soudainement que le but qui a assommé les Sénégalais dès les premières minutes du match. Vers 01H00, la situation s'est quelque peu tendue sur les Champs-Élysées, avec de premiers tirs de gaz lacrymogène de la part des forces de l'ordre dans le haut de l'avenue où était toujours massée une foule très dense. 

102 personnes ont été interpellées à Paris et dans la petite couronne, selon la préfecture de police de Paris. 171 vidéo-verbalisations ont également été réalisées.

A Marseille, dès le coup de sifflet final, une marée humaine a commencé à descendre la Canebière vers le Vieux-Port, qui, feu d'artifice du 14 juillet oblige, avait été interdit aux supporters algériens lors de la demi-finale remportée face au Nigeria. Marseille semble emportée par la folie, au bruit des moteurs de motos et de scooters, des pétards et des klaxons, noyée sous les fumigènes, "craqués" par dizaines. 

Peu avant 01H00 l'ambiance était toujours festive.  Au plus fort de la soirée, la préfecture de police évaluait à 25.000 le nombre de fans des "Fennecs" dans le centre de la ville. Vers 01H30, le rassemblement était en cours de dissolution autour du Vieux-Port et de la Canebière, sans incident majeur.  

A Toulouse, 5.000 personnes ont célébré la victoire de l'Algérie selon la préfecture, dans une ambiance "bruyante mais festive". Quelques incidents et incendies ont été signalés, et deux personnes interpellées pour outrages.

Des milliers de supporters des Fennecs dans les rues

A Lyon, même chose. Le coup de sifflet final, dans le quartier de la Guillotière, entraîne un déchaînement de youyous, pétards, feux d'artifice et fumigènes. Dans le centre-ville de Lyon, un bref accrochage a opposé supporters de l'Algérie et forces de l'ordre, visées par des projectiles sur le pont de la Guillotière. Les assaillants ont été rapidement dispersés après quelques jets de grenades lacrymogènes selon l'AFP. Les forces de l'ordre ont ensuite reculé, laissant les supporters en liesse manifester leur joie à coups de fumigènes et feux d'artifice sur les quais de la Presqu'île, provoquant des embouteillages alentour.

A Tours, Strasbourg, Perpignan, Toulouse, Bordeaux, Lille, Saint-Etienne, la joie a été similaire et des milliers d'autres fans des "Fennecs" ont célébré la victoire.  C'est surtout cet après-match qui inquiétait les autorités, après les incidents qui ont émaillé la liesse des supporters après les victoires algériennes en quart puis en demi-finale. 

A Avignon, la fête est aussi restée au beau fixe. Vers 23h00, environ 2.000 supporters se sont rassemblés près de la gare SNCF, criant et chantant, jouant de la musique et allumant quelques feux d'artifice.

Dans la Drôme et en Ardèche, des centaines de fans de l'équipe algérienne ont fêté la victoire des Fennecs, dans les rues de Valence, Romans ou encore Montélimar.