Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Rachat OGC Nice : ce qu’il faut retenir de la conférence de presse de Bob Ratcliffe

-
Par , France Bleu Azur

Mercato, Patrick Vieira, ambitions sportives... Bob Ratcliffe, patron du football dans la galaxie Ineos, a répondu aux questions des journalistes pendant une demi-heure après l’officialisation du rachat de l’OGC Nice.

Bob Ratcliffe, patron du football dans la galaxie Ineos
Bob Ratcliffe, patron du football dans la galaxie Ineos © Radio France - Maxime Bacquié

Nice, France

Au lendemain de l’officialisation du rachat de l’OGC Nice par Ineos, le patron du football du groupe Bob Ratcliffe avait convoqué la presse à 14h ce mardi à l’Allianz Riviera. Devant une centaine de journalistes, le frère de Jim a précisé les ambitions d´Ineos pour l’OGC Nice et confirmé Patrick Vieira comme entraîneur. Il a assuré n’avoir jamais pensé à abandonner malgré les difficultés du processus de rachat. Il invite également les supporters du Gym à la patience. « Je ne veux pas promettre la Ligue des Champions cette saison ni celle d’après. » 

Ambitions sportives

"Nous avons un projet sur trois à cinq ans que l’OGC Nice se qualifie régulièrement pour la Coupe d’Europe. Notre ambition c’est le top 4 en Ligue 1. Nous aimerions d’ailleurs que la France ait quatre clubs qualifiés en Ligue des Champions chaque saison comme en Allemagne, en Espagne ou en Angleterre. La Ligue 1 est sous-évaluée je pense. Le PSG est un grand club qui a beaucoup investi et qui est hors de portée aujourd’hui. Nous voulons lutter avec Lyon ou Marseille. Je ne veux pas promettre la Ligue des Champions cette saison ou la saison prochaine."

Pourquoi Nice ?

"Nous voulions un club avec des déjà des infrastructures de qualité, un stade construit car à nos âges nous n’avons pas 10 ans devant nous pour avoir des résultats. Et puis nous aimons le lieu. Avoir des températures aussi élevées ce n’est pas pour nous déplaire par rapport à ce que nous connaissons en Angleterre!"

Partenariat avec Lausanne Sports ?

"On va réfléchir à une synergie entre les 2 clubs. Lausanne a une politique de formation très compétitive. Un des jeunes les plus talentueux qu'on a à Lausanne voulait quitter le club mais quand on lui a dit qu'on allait racheter l'OGC Nice, il a changé d'avis. Cela ouvre de nouvelles perspectives. Il faut qu'on observe les meilleurs centres de formation, comme l'Ajax Amsterdam, le Bayern Munich et on doit s'en inspirer."

A lire aussi > Le "désastre" Lausanne Sports, l'autre club d'Ineos

Recrutement

"Aujourd'hui nous ne ferons pas d'annonce. Nous espérons pouvoir faire des annonces avant la fin du mercato mais le calendrier est difficile. Pour l'avenir, nous voulons bâtir une équipe. Si on veut réussir ce projet, nous devons investir sur de jeunes joueurs. On va développer le "scouting" pour trouver des talents. Nous n'investirons pas sur des profils de 27 ou 28 ans. Mais il nous faut quand même de l'expérience dans le vestiaire." 

Patrick Vieira

"Nous l'avons rencontré et nous avons discuté avec lui. Il est un homme clef du projet. C'est le profil idéal pour faire grandir une équipe et accompagner les jeunes joueurs."

Organigramme

"Quand Ineos arrive quelque part, on évalue les ressources et on prend ensuite des décisions. Ce qu'ont réussi Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier au club ces dernières années est impressionnant. Nous voulons réussir le plus rapidement."

Budget

"Nous pouvons vous confirmer qu'Ineos détient le club à 100 %. En revanche nous ne confirmons pas le montant de l'acquisition. Sur le budget, nous ne pouvons pas l'augmenter cette saison."

Choix de la station

France Bleu