Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : La saison 2019-2020 du FC Sochaux Montbéliard

Cédric Perrin en appelle au groupe PSA pour sauver le FC Sochaux

Après la rétrogradation du FC Sochaux en Nationale Une, le sénateur Les Républicains du Territoire de Belfort déplore "une désolante sanction" de la DNCG et en appelle au groupe PSA pour sauver le club.

Cédric Perrin, le Sénateur LR du Territoire de Belfort.
Cédric Perrin, le Sénateur LR du Territoire de Belfort. © Maxppp - Maxppp

Sochaux, France

La rétrogradation administrative du FC Sochaux-Montbéliard en Nationale Une infligée mercredi par la DNCG fait réagir aussi les élus du nord Franche-Comté. Cédric Perrin, sénateur LR du Territoire de Belfort, regrette dans un communiqué "cette désolante sanction qui vient mettre un terme à la terrible saga que connaît le club depuis sa vente par le groupe PSA en 2015".

L'histoire rugissante du FCSM a été bradée"

"Par cette cession, c’est toute l’histoire rugissante du FSCM qui a été bradée à un actionnaire étranger qui n’a pas su faire perdurer l’aventure sochalienne. Son amateurisme et son obstination auront conduit le club à sa rétrogradation administrative."

Cédric Perrin en appelle au groupe PSA

L'élu en appelle même à l'ancien actionnaire historique "pour sauver le FCSM et ainsi renouer avec ses racines et son histoire sochaliennes" : "Tout n’est pas perdu, l’appel auprès de la DNCG peut être entendu si un ou plusieurs investisseurs acceptent de sauver le FCSM. Le Nord Franche-Comté ne peut pas se permettre la liquidation de notre club historique. Peugeot le doit à la région et aux salariés qui, pour nombre d’entre eux, continuent à remplir le stade et à supporter le club du lion", déclare Cédric Perrin.