Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chamois Niortais : la nouvelle direction veut répondre à l'urgence

-
Par , France Bleu Poitou

La nouvelle direction s'est officiellement présentée, à l'occasion d'une conférence de presse. L'objectif : prouver la viabilité de son projet pour permettre aux Chamois Niortais de rester au niveau professionnel.

La nouvelle direction des Chamois (de g. à d.) : Mikael Hanouna, Jacques Topin, Jean-Louis Mornet, Guy Cotret, Jean-François Cachet, Eytan Hanouna.
La nouvelle direction des Chamois (de g. à d.) : Mikael Hanouna, Jacques Topin, Jean-Louis Mornet, Guy Cotret, Jean-François Cachet, Eytan Hanouna. - Chamois Niortais

Après les remous, enfin l'accalmie aux Chamois Niortais ? Si d'un point de vue sportif tout va bien pour l'équipe professionnelle avec une place de leader du championnat de Ligue 2, en dehors, il y a eu quelques frustrations. Les pressions de la FFF sur le centre d'entraînement, l'amende de la DNCG sur les modalités de la reprise par Eytan Hanouna... La nouvelle direction a fait le point sur l'avenir des Chamois.

Le club fera appel de la décision de la DNCG

La présidence et l'actionnariat sont unanimes, le club va faire appel des décisions infligées par la DNCG. "C'est une sanction que l'on n'accepte pas du tout, explique le Président Guy Cotret. La sanction sportive est énorme, les Chamois seraient le seul club de France à ne pas faire la Coupe de France l'an prochain. De plus, la compétition est organisée par la FFF et c'est la Ligue qui nous sanctionne." Un manque de cohérence et une disproportion des sanctions est pointée du doigt par la nouvelle direction du club. En revanche, le Président des Chamois rappelle que "le projet de reprise a été validé et ce, sans la moindre remarque de la DNCG."

Concernant l'ordre de priorités pour le club, le grand projet reste le centre d'entraînement qui doit être rénové sous peine d'une sanction de la FFF. Une sanction qui peut aller jusqu'à la perte de la licence club. Une perte qui mettrait en grandes difficultés le club et assombrirait son avenir dans le monde professionnel.

Une priorité : garder le club au niveau professionnel

Avec un budget global de 8,5 millions d'€, dont environ 2 millions d'€ dédiées à l'association qui gère des secteurs comme le football féminin, le foot fauteuil, le centre de formation etc.  Le club se situe à la 15e place du classement budgétaire en Ligue 2, selon Guy Cotret. Il y a donc une notion de "survie permanente" selon Mikaël Hanouna, directeur sportif des Chamois. "Pour faire venir un jeune au club il faut avoir un discours très persuasif puisque l'on sait qu'on n'est pas le premier choix."

Si le club a budgétisé la 11e place à la DNCG par rapport notamment à la distribution des droits TV, l'objectif du club reste le maintien et la promotion des jeunes selon Mikaël Hanouna. "Cette saison on pense avant tout maintien et on pourra réévaluer les choses si ça continue de très bien se passer. Pour avoir des joueurs de talent, il faut les avoir jeunes pour nous permettre de les développer. Nous n'avons pas la possibilité d'acheter des joueurs déjà confirmés. Nous devons renforcer le sentiment d'appartenance au club."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess