Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chamois Niortais - Stade de Reims, le debrief

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne
Reims, France

Retour sur la victoire des Rémois à Niort (3-0) avec les notes, le top, le flop, votre homme du match et le résumé video... Tout ce qu'il faut savoir - à froid - sur cette rencontre.

Les Rémois ont enfin retrouver le sourire après leur victoire à Niort.
Les Rémois ont enfin retrouver le sourire après leur victoire à Niort. © Maxppp - maxppp
-

La première en Pro de Virgile PIECHOCKI

Même s'il n'a joué que quelques minutes en fin de match, le jeune milieu offensif Virgile Piechocki a proposé un petit éventail de ses qualités. Percutant et disponible, il est rentré en jeu avec plein d'envies. Ce jeune joueur repéré à Pontarlier alors qu’il est évolué en U19, a aussi la tête sur les épaules. Et il incarne clairement l'avenir du club puisqu'il vient de signer son premier contrat professionnel en faveur du Stade de Reims. Il rejoint ainsi Lenny Vallier et Nicolas Lemaître dont les premiers contrats seront officialisés la semaine prochaine.

-

L'équipe niortaise... en vacances !

Pas facile de se mobiliser lorsque l'on n'a plus rien à jouer. Depuis le match nul concédé à Sochaux, les Chamois ne sont plus dans la course et se laissent vivre. Une défaite à domicile 3 à 0 face à Brest puis à Ajaccio 3 à 1 la semaine dernière et à nouveau une défaite 3 à 0 face à Reims. Les Niortais ont clairement lâché ce qui doit relativiser la performance rémoise de vendredi même si les hommes de Michel Der Zakarian ont fait un match complet et solide. Et ce qui peut inquiéter aussi car Niort est un peu un arbitre dans cette fin de saison puisque les Niortais recevront Strasbourg à la 37e journée et se déplaceront à Lens lors de la dernière.

-
-

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

-
-
-

Très peu sollicité, il a assuré ses prises de balles dans les airs, il a fait preuve d'autorité dans sa surface et a réalisé un très bel arrêt en deuxième période alors que le score était déjà de 3 à 0. Le Stade de Reims est redevenu solide défensivement même si la pression offensive niortaise n'était pas insurmontable.

-

Repositionné à la droite de la défense à la place de Romain Métanire, on sent bien que c'est à ce poste qu'il se sent le plus à l'aise. Il a été très actif sur le plan défensif et a réussi à se projeter vers l'avant. Il a pris le couloir gauche lorsque que Samuel Bouhours est sorti. C'est l'une des meilleures prestations d'Hamari Traoré depuis le début de l'année 2017.

-

Après avoir joué à gauche face à Nîmes, il a retrouvé un poste de défenseur central dans lequel il arrive mieux à s'exprimer. Il a réalisé des gestes justes, a bien dominé le jeu aérien et a toujours été bien placé sur les quelques ballons dangereux emmenés par les Niortais à l'entrée de la surface de réparation. On l'a senti très appliqué et très concentré sur ce match.

-

Anthony Weber disputait son 200e match avec le Stade de Reims. On sent depuis plusieurs jours qu'il a perdu son enthousiasme et que le match à Laval l'a beaucoup marqué. Mais pour autant, il n'a pas perdu son envie, ni sa détermination dans son jeu. Il a formé un bon duo avec Grégoire Amiot et a défendu de manière très propre.

-

Absent face à Nîmes, Samuel Bouhours a retrouvé ses repères sur le côté gauche. Match très correct dans l'ensemble bien que très peu mis en difficulté sur son côté par un vrai manque de percussion des ailiers niortais. Mais Samuel Bouhours a fait un match appliqué sans fausses notes. Remplacé par Antoine DEVAUX à la 65e minute.

-

Hugo Rodriguez a fait un travail de l'ombre, un investissement pas forcement spectaculaire, mais ô combien efficace dans le jeu. Il a récupéré des ballons, gagné ses duels et a porté le jeu vers l'avant. Il fait un vrai travail de milieu récupérateur. Il n'a pas le même jeu qu'un Jaba Kankava, beaucoup plus technique et esthétique dans sa manière de jouer mais à l'évidence moins efficace, à ce niveau en tout cas. Difficile de comparer les deux styles, mais celui d'Hugo Rodriguez est peut-être plus compatible avec celui exigé en Ligue 2.

-

Le duo Da Cruz-Rodriguez du début de saison était reformé, et il s'est montré redoutablement efficace. Danilson Da Cruz a non seulement marqué deux buts, mais il a été très présent dans le jeu en verrouillant le milieu de terrain. Et Il montre surtout la voie en cette fin de saison. Il semble avoir repris le leadership dans le vestiaire pour soutenir son capitaine Anthony Weber. Tout cela arrive peut-être un peu tard, mais la réaction a le mérite d'être soulignée.

-

Dans un contexte un peu particulier où les Rémois venaient de manquer deux penalties, Pablo Chavarria a pris ses responsabilités en marquant le sien et en mettant son équipe sur la bonne voie. Il a ensuite fait un match dans son style sans se procurer d'autres occasions franches.

-

A nouveau passeur décisif sur le deuxième but inscrit par Danilson Da Cruz, Diego a mis beaucoup de rythme sur son flanc gauche. Il a pesé sur le match en prenant les espaces même s'il est vrai qu'il a vite pris l’ascendant sur son adversaire. Diego est aussi à l'origine du penalty.

-

C'est toujours aussi compliqué pour Grégory Berthier qui n'arrive pas trouvé sa place dans l'équipe même si force est de reconnaître qu'il est souvent changé. On sent énormément de pression chez l'ancien auxerrois au moment d'entrer sur la pelouse, comme s'il se sentait jugé à chaque prestation. Mais ses qualités sont évidentes, elles ont pour l'instant du mal à s'exprimer. Remplacé par Romain METANIRE à la 64e minute.

-

A défaut d'avoir marqué sur les deux occasions franches qu'il s'est procuré, Rémi Oudin s'est appliqué sur le jeu. C'est lui qui récupère le ballon au milieu de terrain avant de le donner à Diego qui va chercher le penalty. Il a encore manqué de l'efficacité à Rémi Oudin, mais il se créé des occasions. Remplacé par Virgile PIECHOCKI à la 79e minute.

-
-
-
-
Choix de la station

À venir dansDanssecondess