Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Championnats terminés : les réactions des supporters du TFC et du Stade Toulousain

-
Par , France Bleu Occitanie

Edouard Philippe a annoncé ce mardi après-midi la fin des saisons de sports professionnels, en football et rugby notamment. Mais des zones d'ombre persistent, particulièrement sur les classements, et l'avenir du TFC en Ligue 1 ou Ligue 2.

Le banc de touche du Toulouse Football Club (TFC), au Stadium de Toulouse.
Le banc de touche du Toulouse Football Club (TFC), au Stadium de Toulouse. © Radio France - Mathieu FERRI

"La saison 2019-2020 de sports professionnels, notamment celle de football, ne pourra pas reprendre", a annoncé le Premier ministre Edouard Philippe, ce mardi après-midi, devant l'Assemblée Nationale. A priori, ça semble clair et net : les championnats de foot (Ligue 1 et Ligue 2) et de rugby (Top 14 et Pro D2) sont terminés.

Mais rien n'est définitivement tranché cependant. Avec le confinement, et le flou subsistant autour du coronavirus, les dirigeants de clubs se cassaient la tête depuis plusieurs semaines, pour savoir quand reprendre les matches de la saison en cours, et s’interrogeaient aussi si c’était bien nécessaire.

Quel avenir pour le TFC ?

A cette interrogation, s'en rajoute une autre pour le Toulouse Football Club. Avant le confinement, le TFC était bon dernier de Ligue 1, après une saison particulièrement médiocre. Mais ce mardi soir, on ne sait pas encore si le classement reste en l’état, et le TFC descend en Ligue 2, ou si la saison est considérée comme "blanche". A ce moment là, le nouveau championnat 2020/2021 débuterait avec les mêmes clubs sur 2019/2020, sans montées ni descentes. Une solution que réclame le président du TFC, Olivier Sadran.

La vérité du sport nous envoie en Ligue 2

Les supporters des Violets rêvent doucement d'un repêchage de leur club en Ligue 1, mais ils sont aussi lucides. Pour Alexandre Roux, le président des Indians Tolosa, le principal club des supporters du TFC, c’est le mérite sportif qui doit primer : "la vérité du terrain, c'est qu'on est bons derniers du classement, et qu'on aurait fini en Ligue 2 si le championnat était allé à son terme. Donc, la vérité du sport nous envoie en Ligue 2, et on le mérite. On ne va pas demander à être maintenus, même si on a un petit espoir de maintien".

On est dans un cas de force majeure, on comprend que le championnat soit arrêté

Dans tous les cas, l'arrêt de la saison est une décision logique et raisonnable : "y'a des choses parfois dans la vie qui sont plus importantes que le foot. Là, on est dans un cas de force majeure, donc on comprend que le championnat soit arrêté".

"Sage décision" pour les supporters du Stade Toulousain

Une arrêt amplement compris aussi par les amoureux du rugby. "C'est une sage décision" juge Jean-Marc Arnaud, le président du Huit, le club des supporters du Stade Toulousain. "Le sportif c'est bien joli, l'argent c'est bien joli, mais la santé passe avant tout !".

Le sportif c'est bien joli, l'argent c'est bien joli, mais la santé passe avant tout

"C'était la seule chose à faire. Surtout ne pas prendre de risques !" renchérit Alain Stotzenbach, le secrétaire adjoint des Salopettes Rouges. Il a bien conscience de l'impact financier pour les clubs et pour l'économie du sport, mais "la santé des joueurs, la santé des spectateurs, vous en faites quoi ?"

Les deux fans des Rouge et Noir s'apprêtent en tout cas à passer un été sans match à Ernest-Wallon, ou dans les autres stades de la région. "Ca va être dur, mais bon on va se faire des rediffusions à la télé" pense Alain. "Mais bon, les replays, on connaît les résultats, y'a pas la convivialité, y'a pas les amis, y'a pas les repas d'avant-match. Ca va être difficile, mais on va faire avec !"

Sentiment partagé par Jean-Marc, qui a envie de vibrer de nouveau : "Il tarde à tout le monde qu'on se retrouve pour échanger notre passion. On est orphelins".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu