Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Chorale de Roanne : "On a durci le ton cette semaine" (Laurent Pluvy)

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Après une défaite cinglante samedi à Cholet, la Chorale de Roanne accueille Orléans pour la 2e journée de Jeep Elite. Le coach Laurent Pluvy et son staff veulent relever le niveau.

Laurent Pluvy veut que ses joueurs montrent un autre visage.
Laurent Pluvy veut que ses joueurs montrent un autre visage. © Maxppp - Frédéric CHAMBERT

Saint-Étienne, France

Un événement ce vendredi soir à la Halle Vacheresse de Roanne : le premier match de la Chorale en Jeep Elite depuis 5 ans ! Pour la 2e journée de championnat, les basketteurs roannais accueillent Orléans, après une première journée sous forme de cauchemar le weekend dernier à Cholet, une défaite de 26 points, 85 à 59.

3 questions à Laurent Pluvy

Laurent, paradoxalement, cette lourde défaite n'est-elle pas ce qui pouvait vous arriver de mieux pour vous mettre tout de suite dans le bain ?

On aurait espéré autre chose car c'est jamais agréable... On aurait aimé que l'équipe réponde présente dès la pré-saison et qu'elle monte crescendo en régime. Ce qui n'est pas le cas. On a du mal à trouver notre identité. On sait qu'il y a un fossé énorme entre la Pro B et la Jeep Elite, d'autant plus que les équipes de Jeep Elite sont installées depuis longtemps. Il va falloir qu'on se mette au niveau rapidement. Pour l'instant on est dans la découverte et l'apprentissage. Il va falloir arrêter de subir et agir.

Agir cela passe par le travail. Sur quoi avez vous appuyé depuis le retour de Cholet ?

On a durci le ton, augmenté l'intensité des entrainements. On met beaucoup plus d'exigence. Il faut que le groupe se prenne en main pour comprendre notre réalité, ce qu'il n'a pas été capable de faire depuis 6 ou 7 semaines. Le discours a été plus musclé pour mettre les garcons devant leurs responsabilités et les faire assumer. On est trop gentils, même aux entrainements.

Cette saison vous aurez besoin d'emmener le public avec vous. Ça commence ce vendredi soir.

Évidemment on aura besoin de nos supporters mais il faudra qu'on mette les ingrédients sur le terrain pour que les gens aient envie de nous pousser. C'était le cas les années précédentes, les gens étaient vraiment derrière nous parce qu’ils voyaient des garçons qui mouillaient le maillot et donnaient tout pour le club. A nous de créer cela ce soir.

Laurent Pluvy avec David Valverde

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu