Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo France maintient 13 départements en vigilance rouge canicule, les orages arrivent par l'ouest

Chronique Eco / Les clubs de foot à l’heure de la reprise

-
Par , France Bleu RCFM

Les calendriers de la nouvelle saison de Football (L1/L2) viennent d'être publiés. D'ici une quinzaine de jours ce sera au tour des autres championnats nationaux puis dans la foulée ceux des amateurs régionaux. Ce sont donc des centaines de clubs qui se préparent à la reprise. Pas si simple !

Le ballon en Corse à l'arrêt depuis le 9 mars
Le ballon en Corse à l'arrêt depuis le 9 mars

Le ballon a arrêté sa course dès le 9 mars en Corse, 1ère Ligue à interrompre les compétitions et il ne recommencera à rouler à nouveau qu’à compter du 21 août. D’ici là on se prépare au mieux, physiquement sur les terrains et administrativement en coulisses en essayant notamment d’être au plus juste financièrement. Dans l’île, un club a subi un lourd préjudice déjà en ne pouvant disputer ses chances d’accession jusqu’au bout en raison de l’arrêt des compétitions : c’est l’ACA ! 

PAS DE L1 ET SES 34 M d'Euros POUR L'ACA

Troisième de la L2 à ce moment-là, le club ajaccien était encore en course pour pouvoir accéder à la L1 et avec elle au pactole financier des droits Télé. Tous ses recours ont été rejetés et l’ACA doit donc se résigner à repartir en L2. « On nous a privé de pouvoir prétendre jusqu’au bout à une enveloppe de 34 millions d’euros » regrette encore amèrement le président Ascéiste, Christian Leca.

Empêché de prendre de la hauteur, l'ACA restera en L2
Empêché de prendre de la hauteur, l'ACA restera en L2 © Maxppp - Michel Lucioni

Obligé de faire contre mauvaise fortune, bon cœur, le club ajaccien repart malgré tout, après cette crise sanitaire et ses retombées sportives négatives, dans de bonnes conditions financières : « Tous nos partenaires aujourd’hui nous ont refait confiance et ont maintenu leur participation financière malgré la situation économique tient à souligner Christian Leca (…) résultat : on a déjà engrangé à aujourd’hui des signatures pour un montant quasiment équivalent à celui de la saison dernière. On est ainsi passé sans aucun soucis devant la DNCG et cela nous permet de lancer dès aujourd’hui notre campagne d’abonnement pour la prochaine saison à des prix très attractifs ».

La FFF et la LCF en soutien des clubs amateurs
La FFF et la LCF en soutien des clubs amateurs

Un Tournoi de jeunes c'est 30 à 40.000 euros de recettes

Du côté des clubs amateurs insulaires, et même si cela est sans aucune mesure avec le monde pro, les retombées sportives et surtout financières de cette crise les pénalisent aussi, à leur niveau. Trois mois de compétitions en moins ce sont autant de recettes qui s’envolent avec la perte des entrées stades et les revenus des buvettes. Sans oublier les tournois de jeunes annulés à Pâques où durant les ponts du mois de mai. « Là est le vrai manque à gagner pour nos clubs amateurs » souligne Jean René Moracchini, le Président de la Ligue Corse. Ces manifestations rapportent beaucoup sur le plan financier : « les revenus des tournois pour certains clubs de R1 sont parfois de l’ordre de 30 à 40.000 euros, précise-t-il et la Ligue va travailler avec eux pour essayer d’organiser exceptionnellement ces tournois à la rentrée de septembre en repoussant pour cela l’ouverture des championnats de jeunes.

En attendant, la LCF se félicite qu’aucun club n’ait mis la clé sous la porte « même si certains vont devoir resserrer le porte-monnaie et réduire les dépenses ». Des clubs amateurs qui, au-delà de leurs partenaires habituels, devraient pouvoir retrouver les aides financières des collectivités et celles de la FFF à hauteur de 10 euros par licenciés. La Ligue Corse leur distribuera pour sa part près de 25.000 euros de matériel et notamment des ballons, en attendant d’être fixé eux aussi sur les suites qui seront données au déconfinement à compter de demain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess