Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Le Clermont Foot finit par craquer dans la tempête brestoise

mardi 24 avril 2018 à 22:38 Par Eric Le Bihan, France Bleu Pays d'Auvergne

Secoués par les vagues bretonnes en seconde période, les Clermontois ont plié en fin de match et s'inclinent 1 à 0 à Brest. Il reste trois finales pour arracher une place en play-off d’accession. La réception de Nîmes samedi s’annonce déjà décisive.

Le Clermont Foot a subi les assauts brestois en seconde période
Le Clermont Foot a subi les assauts brestois en seconde période © Maxppp - Nicolas Créach

Clermont-Ferrand, France

Les Bretons n’avaient pas le droit a l’erreur. Ils n’ont pas subi la pression et se sont replacés dans la course à la montée. Après une première période plutôt équilibrée, les vagues brestoises ont fait sérieusement tanguer le vaisseau auvergnat au retour des vestiaires. La défense a pris la marée et Paul Bernardoni a longtemps retardé l’échéance jusqu’au coup de canon fatal de Diallo à 10 minutes de la fin du temps réglementaire. Clermont a grillé son joker. Le coach Pascal Gastien : « On n’a pas fait un bon match. On avait du mal à enchaîner, il y a eu pas mal d’erreurs techniques...  En face, on avait une grosse équipe de Ligue 2 donc‘ on ne pouvait pas se permettre d’être à 80% de nos moyens. »

Trois finales pour entretenir le rêve 

Malgré ce revers dans le Finistère, Clermont reste 4ème au classement général mais voit Brest et Châteauroux revenir à sa hauteur. Le Paris FC suit à un point. 

Il reste trois petites finales aux hommes de Pascal Gastien pour décrocher une des deux dernières places à synonymes de barrages d’accession. La réception du Nîmes Olympique ce samedi (15 heures) au stade Gabriel-Montpied sera déjà décisive.