Football

FOOT | Comment éviter une nouvelle défaite des Verts au Parc des Princes ?

Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire samedi 24 octobre 2015 à 15:03

Stéphane Ruffier
Stéphane Ruffier © Maxppp

C'est le premier choc de la saison en championnat pour l'AS Saint-Étienne : un déplacement sur la pelouse du Parc des Princes pour affronter le Paris Saint Germain ce soir à 21h, en clôture de la 11e journée de Ligue 1. Les Verts restent sur 6 défaites de suit face au PSG.

Un match face au PSG, c'est un duel qui parait toujours déséquilibré quand il s'agit d'affronter le triple champion de France en titre et large leader actuellement au classement. D'autant plus quand on regarde les statistiques : les Verts restent sur 6 défaites de suite contre le PSG avec 15 buts encaissés et 2 buts seulement marqués. Ils visent donc l'exploit ce qui leur permettrait de conforter leur position dans le Top 5 et ils voudront éviter les dernières déroutes du Parc (défaites 5-0 et 4-1 la saison passée). Les chances sont infimes pour Christophe Galtier, mais rien n'est impossible.

Pour faire un bon résultat il faudra un super Saint-Étienne et un Paris moyen. C'est un rendez vous pour voir si on a progressé. Voir comment on va réagir après notre victoire en Coupe d’Europe. Je n'ai pas la crainte de prendre une valise.

CHRISTOPHE GALTIER

Christophe Galtier avant PSG - ASSE

Hamouma et les Verts battus 4-1 au Parc en avril 2015 - Maxppp
Hamouma et les Verts battus 4-1 au Parc en avril 2015 © Maxppp

Il y'a encore 2 saisons, l'ASSE était l'équipe qui faisait le plus régulièrement souffrir les Parisiens. Aujourd'hui, les Verts se font régulièrement corriger par le PSG. Alors qu'est ce qui a changé ? Depuis le dernier résultat positif, un match nul, il y'a 2 ans presque jour pour jour, l'effet de surprise a disparu. L'ASSE était peut être la seule équipe à jouer les yeux dans les yeux avec le PSG, quand d'autres se liquéfiaient ou tachaient avant tout de ne pas perdre. Et cela fait donc 2 ans que le PSG a fait de l'ASSE sa cible favorite : si on mesure le respect porté à un adversaire à  la volonté qu'on a de l'écraser, Paris respecte énormément l'ASSE. La chance des Verts serait donc de redevenir un adversaire parmi les autres aux yeux des joueurs de la capitale. Mais l'exploit de l'AS Saint-Étienne ne dépend bien entendu pas seulement de la manière dont Paris va aborder la rencontre. C'est aussi aux Verts de retrouver la solidarité, l'organisation, la réussite qui ont fait ses succès passés. Des ingrédients qu'on a pu constater jeudi en Ukraine face à Dnipro en Ligue Europa et qu'il faudra savoir reproduire au Parc pour une rencontre qui aura là aussi un parfum d'Europe.

Un match particulier pour Jean-Christophe Bahebeck, formé au club, né à Saint-Denis et prêté par le PSG.

Jean-Christophe Bahebeck avant PSG - ASSE