Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : aux Girondins de Bordeaux, des "visio-réunions" pour répondre aux abonnés

-
Par , France Bleu Gironde

Le directeur de la billetterie tient des réunions en ligne avec des abonnés des Girondins de Bordeaux. Pour donner des nouvelles, rassurer et surtout envisager la suite, notamment le retour au stade.

Tribune remplie lors du match Bordeaux-PSG
Tribune remplie lors du match Bordeaux-PSG © Radio France - Justine Hamon

Ils sont une dizaine, parfois plus, à chaque réunion : des abonnés des Girondins de Bordeaux participent à des échanges en "visio" avec le directeur de la billetterie du club Antony Thiodet. "Dans la période actuelle, pour eux, parler pendant une heure et demi des Girondins, ça leur fait du bien" explique-t-il. Qui sont ces abonnés ? "Ils sont choisis au hasard" précise Antony Thiodet. Ce jour-là, pour la seizième de ces réunions, on trouve dans le groupe un fidèle du club depuis presque 50 ans, un père de famille dont les enfants sont aussi abonnés, ou encore un abonné du Virage Sud. 

Faut-il rembourser les abonnements ?

Après des échanges sur la décision de la LFP d'arrêter la Ligue 1, vient le temps des questions. Celle des abonnements, notamment. Puisque la saison est terminée, le club doit-il rembourser partiellement ses abonnés ? L'un d'entre eux répond qu'il ne réclamera pas de remboursement, à l'image des supporters de l'UBB en rugby. Un autre suggère un avoir sur l'abonnement pour la prochaine saison. Une option sérieusement envisagée, mais qui ne pourra évidemment pas être applicable à ceux qui ne renouvellent pas leur abonnement. 

"Il y a tellement d'incertitudes partout, les gens ont besoin de visibilité. Ils sont capables de comprendre beaucoup de choses.

Le but de ces réunions, c'est aussi de prendre le pouls en vue de la prochaine saison. Pas question que des mois sans foot provoquent une fuite des abonnés, résume Antony Thiodet. Le directeur de la billetterie veut rassurer ceux dont l'inquiétude est parfois palpable dans les questions : sur la situation financière du club -qui a reçu une légère bouffée d'air avec le prêt contracté ce lundi par la LFP pour combler l'absence des droits TV-, sur la saison 2020-2021, le retour au stade alors que la situation sanitaire est encore préoccupante.

Des mesures sanitaires au stade pour éviter le huis clos ?

Si la saison 2020-2021 commence à la fin de l'été, le public pourra-t-il revenir au stade ? Difficile de se projeter sur la situation sanitaire d'ici à quelques mois mais Antony Thiodet tente de prendre les devants. "Les abonnés nous disent 'il nous tarde d'y retourner'. Donc soit on subit et on attend que les choses viennent à nous, soit on prend le dossier à bras le corps. On y bosse. On sait que ce ne sera pas la panacée." Parmi les mesures envisagées : des distances à respecter dans les tribunes, un accueil sur une plus large amplitude horaire, l'utilisation d'écrans géants pour distraire le public et éviter trop de déplacements. "Le plus facile serait de dire 'pas de public.' On veut pouvoir présenter un scénario intermédiaire.

"Réinventer" la relation avec les abonnés

"Quand on a appris qu'on n'aurait pas de matchs pendant on-ne-sait-combien de temps, je peux vous dire que ça nous a fait tourner les méninges" avoue Antony Thiodet. D'où l'idée de passer un coup de fil aux 5.000 abonnés puis d'organiser ces réunions. "On en a eu 16 (...) je sens l'énergie que les gens ont et ce qu'ils attendent de nous. On peut faire plus, faire mieux, en termes de participation de ces abonnés à la vie du club." Certains abonnés se sont ainsi montrés demandeurs, lors de la visio-réunion, de davantage de rencontres avec les joueurs et le staff. 

L'an dernier, on nous a dit 'vous êtes un peu hors-sol' 

Dans les mois qui viennent, en attendant le retour sur les terrains, Antony Thiodet veut poursuivre les échanges avec les abonnés. Et espère leur donner une nouvelle dynamique, plus apaisée. "L'an dernier, les gens nous ont dit 'vous êtes un peu hors-sol', parce que le stade est de l'autre côté de la rocade, parce que les propriétaires sont à New York (...) or, les gens ont besoin de développer de l'amour." Comme en écho aux paroles du coach Paulo Sousa, qui disait songer déjà à la prochaine saison, le club veut parler de futur. "C’est sur la base de ces échanges que l’analyse de l’arrêt de la saison 19/20 et les projections vers la saison 20/21 seront finalisées ces prochains jours" précise-t-on aux Girondins.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess