Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus et confinement : les profs s'inquiètent de l'absence de leurs élèves sur l'espace numérique

-
Par , France Bleu Hérault

Alors que les établissements scolaires sont fermés partout en France en raison de l'épidémie de Covid-19, les élèves sont invités à travailler depuis chez eux et à maintenir le lien avec leurs professeurs, via les outils numériques. Mais un grand nombre d'entre eux est aux abonnés absents.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © AFP - Elmar Kremser

Les professeurs s'inquiètent pour leurs élèves ! Certains sont n'ont plus donné "signe de vie" depuis le début du confinement et la fermeture des écoles le 16 mars dernier. Pour certains, aucune connexion sur la plateforme "Ma classe à la maison", aucun retour vers les professeurs et aucune nouvelle. Impossible de savoir s'ils travaillent seuls, chez eux. 

En plus de la difficulté de créer un lien à distance, il faut dire qu'ils ne possèdent pas tous un ordinateur ou une tablette, et que certains sont dans des familles nombreuses et ne sont donc pas seuls à avoir accès aux outils éventuellement disponibles. 

Sophie est professeur d'histoire dans un collège de Montpellier. Elle a fait le bilan des connexions avec ces élèves, ce jeudi. Et il est inquiétant... 

Sophie déplore un trop grand "absentéisme numérique"

Dans une de ses classes de troisième, sept élèves seulement sur 29 maintiennent le lien avec elle. Alarmant, d'autant que l'examen du brevet se profile en fin d'année. Mais cette professeur s'y attendait et redoutait ce constat. 

Sophie s'attendait à cette situation

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu