Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2019-2020 du Racing Club de Strasbourg

Coronavirus, Benjamin Corgnet confiné : « C’est cool de faire les devoirs avec mon grand ».

-
Par , France Bleu Alsace

Comme l’ensemble des joueurs de Ligue 1, le Strasbourgeois Benjamin Corgnet est confiné chez lui. Même si le foot commence à lui manquer, il positive en profitant de sa famille. Les devoirs avec son aîné remplacent les entraînements.

Benjamin Corgnet profite actuellement de sa famille, mais il a hâte de revivre les émotions d'un match de foot à la Meinau
Benjamin Corgnet profite actuellement de sa famille, mais il a hâte de revivre les émotions d'un match de foot à la Meinau © AFP - Frédérick Florin

« On n’est jamais longtemps à la maison posé avec les enfants, ils sont donc très contents que je sois tout le temps à la maison, sourit Benjamin Corgnet, le milieu de terrain du Racing Club de Strasbourg, père de trois enfants. On peut pas mal jouer, faire des choses, d’autant qu’on a la chance d’avoir un jardin. De ce point de vue-là, c’est bien d’être entouré de sa famille et de ses proches ». 

1H30 de devoirs avec son fils

Si les collègues et le foot commencent à lui manquer un peu, l’ancien Stéphanois ne s’ennuie pas. L’heure et demi quotidienne d’entraînement à la Meinau est remplacée par une session de devoirs avec son aîné, qui est en CM 1. « Les maîtresses se sont bien adaptées, on a tout par mail, on a imprimé les devoirs. C’est une heure et demie quotidiennement. Il faut être calme, bien leur expliquer, mais mon grand écoute bien en classe, il est quand même assez bon, c’est cool de faire les devoirs avec lui. Il est au CM1 et on arrive encore à bien s’en sortir heureusement ». 

Benjamin Corgnet essaye de se détacher un peu de l’actualité anxiogène, liée à l’épidémie de coronavirus, pour profiter de sa famille et se maintenir en forme. « C’est partie de foot tous les jours avec les deux garçons. On essaie de s’aérer un peu et de se bouger les jambes. Je cours quasiment tous les jours dans mon lotissement. Il n’y a rien qui remplacera bien sûr les entraînements, mais c’est essayer de ne pas décompenser, d’entretenir un peu la forme avec un travail de gainage et d’abdos qu’on a l’habitude de faire quotidiennement. Là, on le fait encore plus parce qu’on a plus que ça à faire ».

Envie de reprendre rapidement

Le joueur passé par Dijon, Lorient et Saint-Etienne se pose évidemment des questions légitimes sur l’avenir de cette saison de Ligue 1. « On espère rejouer le plus vite possible, mais on ne sait pas quand on recommencera, on ne sait pas quand on pourra avoir peut-être les vacances qu’on devait avoir, s’inquiète Benjamin Corgnet.Si la saison ne finit pas, ça va être un énorme gouffre pour les clubs et nous, les joueurs, on va être impactés par tout ça. C’est plein d’interrogations. Mais il y a beaucoup de personnes dans la difficulté en ce moment, c’est à ces personnes-là qu’il faut penser, et pas à notre petit cas personnel ».

Pour égayer un peu le quotidien des fans du Racing, Benjamin Corgnet a participé à plusieurs challenges sur les réseaux sociaux. Pas celui du concours de jonglages avec du papier toilette, mais il a publié des photos de lui plus jeune et des vidéos des buts qu’il a marqués. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu