Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : comment les joueurs profesionnels de la Berri s'entretiennent physiquement ?

-
Par , France Bleu Berry

Les footballeurs de la Berrichonne sont des sportifs professionnels. Mais en cas de confinement, comme celui que nous vivons, ils doivent faire le maximum pour rester en forme. Ils sont aidés en cela par le préparateur physique de l'équipe première Romaric Boch qui a dû, lui aussi, s'adapter.

Romaric Boch (ici à gauche) lors de la reprise de l'entraînement en juin 2019
Romaric Boch (ici à gauche) lors de la reprise de l'entraînement en juin 2019 © Maxppp - Serge VIALLE

Quand vous êtes un sportif de haut niveau peu importe la discipline, vous devez être prêt physiquement le jour où la compétition officielle reprend ses droits. Sauf que personne ne peut dire combien de temps nous allons devoir faire de gros efforts de confinement pour reprendre ensuite, une activité normale footballistique ou autre. Romaric Boch, le préparateur physique de l'équipe professionnelle s'est afféré depuis le début du confinement pour proposer des exercices et maintenir en forme ses protégés. Les joueurs de la Berri n'échappent pas à la règle. Et depuis ce samedi 21 mars, suite à un arrêté préfectoral, ils ne peuvent plus aller à Belle-Isle ou en bordure de l'Indre pour courir. 

Romaric Boch (préparateur physique de la Berri) : "Le plus difficile pour les sportifs professionnels, c'est de ne pas avoir d'objectif de reprise."

Romaric Boch 35 ans est le  préparateur physique de l'équipe professionnelle. Il est en contact avec Nicolas Usaï, l'entraîneur de la Berri mais aussi avec les joueurs qui pour la plupart, sont restés sur Châteauroux et l'agglomération. Son objectif, maintenir le groupe professionnel en forme le jour de la reprise. Le plus compliqué pour Romaric Boch, c'est de ne pas savoir : "Le plus difficile pour les sportifs professionnels, c'est de ne pas avoir d'objectif de reprise et de pouvoir se préparer en conséquence. Cela n'a rien à  voir par exemple avec une fin de saison suivi de vacances et d'un programme de reprise pour tous la dernière semaine de juin." Alors bien sur dans ce cas de figure, les clubs professionnels s'adaptent. 

Romaric Boch : "Je vais leur demander des exercices y compris des sauts à leur domicile. J'espère pour ceux qui sont en appartement, qu'ils ne vont pas avoir de problèmes avec leurs voisins ! "

Des exercices d’échauffement sont demandés aux joueurs. Ils doivent courir sur place, lever les genoux ou mettre les talons aux fesses précise Romaric Boche qui, suite à l'arrêté préfectoral, à de nouvelles directives : "Je vais leur demander des exercices y compris des sauts à leur domicile. J'espère que ceux qui sont en appartement, qu'ils ne vont pas avoir de problèmes avec leurs voisins."

Nathalie Boy de la Tour (présidente de la LFP) : "Les championnats de ligue 1 et ligue 2 ne reprendront pas avant le 15 avril."

Nathalie Boy-de-la-Tour, Présidente de la ligue national de football a déclaré dernièrement : "La priorité des priorités; c'est la santé de tous mais sportivement c'est de terminer le championnat de Ligue 1 et de Ligue 2. Il est déjà sûr et certain que ça ne reprendra en aucun cas avant le 15 avril.

Didier Quillot (Directeur Général de la LFP) : Si il faut jouer tous les trois jours on jouera tous les trois jours."

Didier Quillot, le directeur général de la ligue de football professionnel, va même un peu plus loin : "Le calendrier pourrait déborder sur juillet si besoin (et si les conditions sanitaires sont réunies pour jouer, évidemment). “On a commencé à évaluer les pistes, donner des grands principes. Le plus grand principe étant de tout faire pour terminer le 30 juin. Je tiens à vous rappeler que c’est la priorité des priorités. Ce sera le 30 ou au-delà. S’il faut aller au-delà, on ira et on s’adaptera avec les clubs, avec les joueurs. Les contrats se terminent au 30 juin mais là-dessus l’UNFP et la Fifpro travaillent et sont aussi parties prenantes de la solution. S’il faut jouer tous les trois jours on jouera tous les trois jours”, s’est exprimé Didier Quillot dans des propos relayés par Foot Mercato.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu