Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2019-2020 du FC Sochaux Montbéliard

Coronavirus - Le FC Sochaux à l'arrêt, et dans l'attente

Sochaux subit de plein fouet la crise sanitaire du coronavirus. La Ligue 2 suspendue ce jour et jusqu'à nouvel ordre par la LFP, le FCSM se retrouve à l'arrêt, sans savoir si, et quand, le championnat reprendra. En attendant, le centre de formation est fermé.

Le match contre Chambly de ce vendredi à Bonal est reporté. La Ligue 2 reprendra-t-elle, et si oui quand ?
Le match contre Chambly de ce vendredi à Bonal est reporté. La Ligue 2 reprendra-t-elle, et si oui quand ? © Radio France - Jonathan Landais

Le FC Sochaux-Montbéliard s'y était préparé. Les dirigeants sochaliens se doutaient que le conseil d'administration de la LFP, réuni ce vendredi matin, allait acter la suspension avec effet immédiat, et jusqu'à nouvel ordre, des championnats de Ligue 1 et de Ligue 2. Les instances du football professionnel ont logiquement emboîté le pas de la FFF de respecter les nouvelles annonces fortes du gouvernement pour lutter contre la pandémie du coronavirus. Le report sine die coule de source, il était fortement défendu par certains présidents de club et par des entraîneurs dont Omar Daf qui y était favorable. De fait, le match de ce vendredi contre Chambly à Bonal, initialement prévu à huis clos, est reporté à une date ultérieure. Le reste de la saison est pour l'heure en suspens. On ne sait pas encore quand la compétition pourra reprendre, et si surtout, elle pourra reprendre ? 

Quelques jours de repos sur place avant un retour à l'entraînement

Omar Daf approuve la décision des instances professionnelles du football français "C'est logique, il y a une urgence sanitaire, c'est une bonne décision, c'est certes un coup d'arrêt dans notre métier mais il faut savoir relativiser, il y a des choses plus importantes". Se pose à présent la question de la suite des événements.  Les joueurs sont-ils encore autorisés à s'entraîner, ou doivent-ils rentrer chez eux ? Pour l'entraîneur du FCSM "C'est compliqué à gérer. D'après ce que l'on en sait, si il n'y a pas de cas de coronavirus dans notre effectif (ce qui est le cas à l'heure où nous écrivons ces lignes), pas besoin d'être mis en quarantaine, on pourrait poursuivre nos semaines d'entraînement. Et éventuellement, s'il y a une reprise du championnat, on serait compétitifs."

Le centre de formation fermé, du personnel en chômage partiel

Nous avons joint Fabrice Michel, le docteur du FCSM, qui nous confie qu'après avis des spécialistes médicaux de la Fédération, il n'y a effectivement pas de contre-indications à la poursuite des entraînements. Si certains clubs ont décidé d'octroyer des jours, voire des semaines de congés payés à leurs joueurs comme Nancy, l'effectif du FCSM pourrait, selon Samuel Laurent, bénéficier de quelques jours de repos (mais sur place) avant de retrouver le chemin de l'entraînement. La décision sera prise ce lundi, le directeur général exécutif du club nous l'a confirmé ce vendredi, précisant qu'il s'agit bien de jours de repos chez eux, et non dans leurs familles ou dans leur pays d'origine. La direction du club sochalien table sur un retour à la compétition à la mi-avril, dans le meilleur des cas.

Par ailleurs, Samuel Laurent a confirmé que le centre de formation de Seloncourt va fermer ce lundi. Les pensionnaires vont donc rejoindre leurs familles durant le weekend.

Le directeur général exécutif du FCSM précise aussi que la crise du coronavirus n'est pas sans impacter l'activité du club qui devrait mettre une quinzaine de salariés au chômage partiel, à la boutique qui sera fermée, à la billetterie et donc au centre de formation.

Pas plus d'un mois de pause pour Omar Daf

La Ligue 2 est en mode pause, mais pour une durée indéterminée. C'est justement ce qui pose problème pour Omar Daf "Reprendre le championnat risque d'être compliqué. Si l'interruption dure plus d'un mois, ce sera très difficile à rattraper. Si c'est quelques jours, voire quelques semaines, c'est jouable, au-delà, ça me paraît très compliqué" ajoute le coach du FCSM qui dit "faire confiance aux instances pour trouver la meilleure solution".

L'hypothèse d'un arrêt définitif de la saison n'est pas exclue

Reste le pire des scénarii. Que la saison de Ligue 2 ne reprenne pas. Que l'on fige le classement actuel (Sochaux est 14ème), ou que l'on efface des tablettes le championnat actuel pour repartir avec les mêmes équipes la saison prochaine. Dans les deux cas de figure, Omar Daf n'y serait pas forcément opposé "On sera en Ligue 2 pour sûr. Même si notre ambition est de finir dans la première moitié de tableau, que l'on est des compétiteurs, ça ne serait pas forcément un problème, ça nous permettrait de bien travailler pour la saison prochaine, et de repartir sereinement. De toutes façons, on va s'adapter, c'est la santé avant tout" conclut le coach sochalien.

Concernant une éventuelle date de reprise du championnat, les clubs devraient en savoir plus mardi prochain à l'issue d'une nouvelle séance du Conseil d'administration de la LFP qui fera suite à une réunion de l'UEFA.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu