Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les mesures prises par la Région Île-de-France

-
Par , France Bleu Paris

Face à la pandémie, la Région Île-de-France prend un ensemble de mesures pour soutenir les entreprises mais aussi le monde du spectacle. Elle appelle également à utiliser le télé-enseignement face à la fermeture des établissements scolaires.

Le siège du conseil régional d'Île-de-France
Le siège du conseil régional d'Île-de-France © Maxppp - Olivier Arandel

Dès lundi, les établissements scolaires du pays resteront fermés jusqu'à nouvel ordre pour lutter contre la contagion du virus. Face à cette décision du gouvernement, la Région Île-de-France appelle les enseignants "à utiliser massivement l'espace numérique de travail (ENT), qui est à 300 000 visites par jour et qui est monté à 360 000 pendant les grèves", précise l'institution dans un communiqué. 

Un service minimum dans les transports en cas de restriction 

Pour le moment, les transports en commun ne sont pas à l'arrêt. "Aucune demande de restriction n'a été faite par les autorités sanitaires à ce stade. Mais une réduction de l'offre de transport est probable compte tenu de l'absentéisme chez les opérateurs de transports avec la montée de l'épidémie", explique le communiqué. La présidente de Région, Valérie Pécresse, souhaite qu'un service minimum soit assuré le matin et le soir. 

Un soutien aux acteurs de la santé

Un fond d'équipement d'urgence de 10 millions d'euros pour les médecins et les infirmiers libéraux va être mis en place. La Région va mettre à disposition certains lycées franciliens fermés pour la garde des enfants des personnels de santé. Des locaux de la Région serviront aussi pour venir en aide aux personnes vulnérables.

Un plan d'urgence pour les PME

Le secteur économique est frappé de plein fouet par la pandémie. L'objectif est d'aider 5000 PME très rapidement avec notamment une accélération des paiements et une garantie "zéro pénalité" pour les fournisseurs en cas de défaillance.

Pour tenter de limiter les dégâts, la Région va faciliter les prêts bancaires. "À hauteur de plus d'un milliard d'euros grâce à son Fonds de garantie BPI (700 M€ de nouveaux prêts garantis à 80% jusqu'à 6 millions d'euros. Prêt jusqu'à sept ans), et grâce à l'élargissement de Back'Up prévention à toutes les PME touchées par le coronavirus qui anticipent une chute d'au moins 20% de leur Chiffre d'affaires."

Le monde de la culture n'est pas oublié

La Région vient en soutien aux professionnels de la culture les plus touchés avec la mise en place d'un fonds d'aide d'urgence de 10 millions d'euros pour le spectacle vivant, qui sera calibré en concertation avec les professionnels du secteur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu