Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : les sports collectifs et de combat toujours interdits, la pratique individuelle autorisée

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Alors que le déconfinement a démarré partout en France lundi, l'étau se desserre également pour de nombreuses disciplines sportives. Le ministère des Sports, en lien avec celui de la Santé, impose cependant plusieurs conditions.

Les sports ne déconfinent pas tous au même rythme
Les sports ne déconfinent pas tous au même rythme © Maxppp - Fotor et Maxppp

De manière générale, la pratique individuelle est désormais autorisée pour les amateurs comme pour les professionnels (jogging, golf, cyclisme, course à pied, yoga, etc...), sans limite de durée, en fonction de la situation sanitaire dans chaque territoire, avec plusieurs conditions à respecter : 

  • Attestation obligatoire 
  • Distance entre le domicile et le lieu de pratique inférieure à 100km (amateurs)
  • En extérieur : dix personnes dans la même zone au maximum (amateurs)
  • Pas de vestiaire 
  • Dix mètres d'écart entre chaque pratiquant 
  • Désinfection du matériel commun

Les compétitions restent gelées jusqu'à nouvel ordre. 

Les sports collectifs et de combat en attente 

Le ministère des Sports précise qu'un "nouveau point d’étape sera fait d’ici au 2 juin pour évaluer les modalités de reprise des pratiques sportives en salles et des disciplines qui nécessitent un contact". 

Ainsi, et en attendant, les entraînements en groupe sont impossibles. De son côté, la Fédération Française de Football, par exemple, a pris les devants en incitant tous les clubs français à annuler ou à reporter les tournois prévus cet été. 

Le tennis sous conditions 

La Fédération française de tennis peut relancer sa discipline, mais là aussi, plusieurs restrictions. Seul les échanges en simple sont autorisés, en plein air uniquement. Le matériel utilisé devra être désinfecté avant et après utilisation, tandis que les balles seront individuelles et porteuses d'un signe distinctif afin de pas être touchées à main nue par une autre personne que son propriétaire.  

Le tennis pro, en compétition, ne redémarrera pas avant la mi-juillet, au mieux. Padel, beach et jeux de courte paume restent pour l'heure interdits. 

Un bol d'air pour l'équitation

Le feu vert est donné pour la réouverture des centres équestres, pour les cours et pour les activités individuelles d'équitation. Près de 1.100 structures dont 750 clubs en Occitanie sont concernés. Les disciplines collectives restent proscrites pour le moment, le horse-ball par exemple, tous comme les compétitions officielles. 

La quatrième fédération française en nombre de licenciés s'en réjouit, car le manque à gagner pour les professionnels est énorme, ces dernières semaines. Selon Jacques Legros, président de la Ligue régionale d'Occitanie, six millions d'euros de frais incompressibles ont été dépensés sur notre territoire, ces deux derniers mois, sans qu'aucun sou ne rentre dans le même temps.

Il espère d'ailleurs, comme ses collègues, que l'enveloppe de plusieurs millions d'euros promise par le gouvernement soit rapidement débloquée, ainsi qu'un coup de pouce de la Région. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess