Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Coupe de France (1/16e) - Dupraz : "Si je n'avais que des Delort à coacher, j’espérerais être éternel !"

Ce dimanche, à la Mosson, Caen (L2) va tenter de déjouer les pronostics face à Montpellier (L1) en seizièmes de finale de la Coupe de France. L'occasion de retrouvailles entre Pascal Dupraz et Andy Delort, qui s'étaient croisés à Toulouse. L'entraîneur caennais est dithyrambique au sujet du buteur.

Pascal Dupraz a fait l'éloge d'Andy Delort, l'attaquant montpelliérain qu'il a dirigé à Toulouse.
Pascal Dupraz a fait l'éloge d'Andy Delort, l'attaquant montpelliérain qu'il a dirigé à Toulouse. © Radio France - Boris Letondeur

Andy Delort a laissé un souvenir contrasté en Normandie. Adulé par les supporters rouges et bleus durant son unique saison sous le maillot malherbiste, détesté après son départ à marche forcée l'été suivant. Avec 13 buts lors de cette saison 2015-2016, l'attaquant sétois avait pris une part importante dans l'obtention de la 7ème place finale du club normand en Ligue 1. 

Plus l'amour est grand, plus la rupture est douloureuse. C'est avec beaucoup d'amertume et de dégoût que les fans malherbistes ont vécu l'intersaison 2016, et le "feuilleton Delort", transféré au Mexique dans les toutes dernières heures du mercato

"Un garçon spontané, vrai, loyal, une vraie belle personne !"

Pascal Dupraz n'est pas du même avis. Même s'il connait l'historique tumultueux du buteur héraultais avec le SMC, l'entraîneur caennais n'a pas mis de gants pour évoquer son amour pour le joueur. "Si tous les joueurs pro étaient comme lui, le jour où j'arrêterai, je le regretterai. Indépendamment des qualités du joueur qu'il développe et de sa propension à marquer de fort jolis buts, d'est une vraie belle personne"

Le coach savoyard et Andy Delort se sont côtoyés durant une saison et demi à Toulouse. Même si ce fut loin d'être la meilleure époque pour l'actuel attaquant montpelliérain (10 buts seulement), un lien fort s'est tissé entre les deux hommes. "Je me suis régalé à le coacher, je l'ai voulu, je l'ai eu grâce aux efforts financiers du président Sadran. Si tous les footballeurs étaient comme lui, ça réduirait nos tracas (d'entraîneurs)."

A Montpellier pour continuer à rêver du Stade de France

Dans l'effectif caennais, deux joueurs seulement ont connu une finale de Coupe de France. Baissama Sankoh et Anthony Gonçalves ont tous deux triomphé dans la compétition, respectivement avec Guingamp et Strasbourg. Pour les autres, cela reste un rêve. "Pour moi qui ai grandi en région parisienne, le Stade de France, je ne l'ai vu que sur le périph'", plaisant Steeve Yago. Arrivé en début de saison en Normandie, le défenseur n'a jamais réussi de beaux parcours avec Toulouse, son club formateur. 

En plus de ça, "un match de coupe peut aussi amener un renouveau en championnat. Même sur un match contre une belle équipe de Ligue 1 comme Montpellier, ça peut nous donner un bel élan pour le championnat", poursuit Yago, qui sait que son équipe court toujours après une victoire référence cette saison. 

Zady Séry out, Moussaki et Kyeremeh in

Victime d'une surcharge musculaire, Caleb Zady Séry est ménagé pour ce déplacement à Montpellier. Il suit un protocole de récupération qui prendra une quinzaine de jours. Ce qui rend également incertaine sa convocation pour le prochain match de Ligue 2 face à son ancien club, l'AC Ajaccio. Dans le groupe de 18 joueurs pour affronter Montpellier, il est remplacé par Herman Moussaki. Godson Kyeremeh, lui, intègre la convocation, en lieu et place d'Anthony Weber, suspendu après son carton rouge à Lorient.

Le Groupe : Erwin Zelazny et Rémy Riou -Yoël Armougom, Jonathan Rivierez, Steeve Yago, Adama Mbengue et Hugo Vandermersch - Alexis Beka Beka, Jessy Deminguet, Jan Repas, Godson Kyeremeh Jessy Pi et Prince Oniangué - Herman Moussaki, Benjamin Jeannot, Malik Tchokounté, Nicholas Gioacchini et Kelian Nsona

Vivez Montpellier - Caen en direct sur France Bleu, ce dimanche 19 janvier, dès 17h avec les commentaires d'Olivier Duc et Boris Letondeur.  Réagissez sur les réseaux sociaux, Facebook et Twitter avec le hashtag #AlloMalherbe. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu