Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coupe de France : Saint-Pryvé Saint-Hilaire à l'assaut du Rocher en 16e de finale

-
Par , France Bleu Orléans

Ce lundi St-Pryvé St-Hilaire, Nationale 2, affronte Monaco, 9e de Ligue 1, au stade de la Source pour tenter d'accéder pour la première fois de son histoire en 8e de finale. Un défi colossal face à un des gros palmarès du foot français. Un rendez-vous préparé avec humilité et enthousiasme.

Il y a presque un an, Fabrice Seidou et ses coéquipiers étaient tombés en 16è de finale face à Rennes au stade de la Source. Ce lundi c'est Monaco.
Il y a presque un an, Fabrice Seidou et ses coéquipiers étaient tombés en 16è de finale face à Rennes au stade de la Source. Ce lundi c'est Monaco. © Maxppp - PQR/OUEST FRANCE

Cela fait neuf jours que tous les regards, toutes les pensées, sont tournés vers cet objectif des 16e de finale de Coupe de France face à Monaco. Mais pour ne pas chambouler le groupe, la semaine de travail a été assez similaire à celle qui précède un match de championnat de Nationale 2. Il y a un peu de superstition aussi derrière cette normalité. Il y a un an, Saint-Pryvé Saint-Hilaire avait fait une petite mise au vert avant le match de Rennes et avait même effectué un entraînement sur la pelouse de la Source pour s'y habituer, mais au final Rennes s'était imposé. Du coup cette année, pas d'entraînement à Orléans ni de mise au vert.

Petite expérience de ce type de match

L'élimination face à Rennes la saison passée, c'était il y a moins d'un an, le 23 janvier 2019, et cette "petite expérience" comme l'appelle l'entraîneur Baptiste Ridira donne déjà quelques clefs à l'équipe pour bien appréhender cette rencontre. Entre temps, le SPSH FC a aussi il y a deux semaines sorti de la coupe Toulouse, club de Ligue 1, encore un peu de bouteille en plus. 

Alors encore un exploit face à Monaco? "C'est un adversaire prestigieux et redoutable. Une équipe avec beaucoup de qualités et qui parait très bien organisée" avertit Baptiste Ridira. Mais l'entraîneur de Saint-Pryvé Saint-Hilaire a aussi sa petit idée sur la façon de créer l'exploit "D'abord sur le plan défensif, on l'a vu contre Toulouse, on a réussi à garder le 0-0 et plus le match avance, plus cela nous laisse de chance pour nous". Pour autant pas question de verrouiller le match.

Baptiste Ridira, le coach de St-Pryvé St-Hilaire - Radio France
Baptiste Ridira, le coach de St-Pryvé St-Hilaire © Radio France - Johan Gand

Des amateurs plutôt semi-professionnels

A Saint-Pryvé Saint-Hilaire, un seul joueur dans l'effectif retenu pour le match face à Monaco a un travail en plus du foot, il s'agit de Romain Perroux, également kinésithérapeute. Pour les autres c'est entraînement tous les jours, parfois doublé, des soins, presque comme les joueurs pro "On fait le même métier dans des conditions un peu différentes, certes" fait remarquer Baptiste Ridira l'entraîneur.

Illustration avec le défenseur central Quentin Moutiapoullé. Formé au stade Malherbe de Caen, il est ensuite parti à Beauvais puis Saint-Pryvé Saint-Hilaire pour se relancer. Il s'est plu au club et cela fait six ans qu'il s'épanouit. A Caen, il y croyait à la carrière professionnelle, même si ses formateurs l'avaient bien prévenu qu'il y en a peu qui arrivent au bout du chemin. Mais à ce niveau de Nationale 2 "cela se structure" explique le défenseur : "on est sur le terrain tous les jours et techniquement plusieurs joueurs sont passés par des centres de formation professionnels qui n'ont pas percé, ça s'est joué à peu de choses, _l'écart n'est pas énorme. Sur un match il y a aussi l'aspect psychologique, forcément on a plus faim qu'eux. Et c'est ça qui comble le peu d'écart qui reste. Même si avec une Ligue 1 il reste pas mal d'écart mais entre nous et une Ligue 2 par exemple_."

Quentin Moutiapoullé, formé à Caen, reconnait que l'écart entre professionnels et bons amateurs se réduit. - Radio France
Quentin Moutiapoullé, formé à Caen, reconnait que l'écart entre professionnels et bons amateurs se réduit. © Radio France - Johan Gand

Un contexte et une ambiance à bien appréhender

Reste enfin tous les à-côtés à aborder de la bonne manière. Le public par exemple. Plus de 7.300 personnes sont attendues ce lundi soir au stade de la Source. "Ça fait chaud au cœur, mais cela amène aussi une grande méfiance dans la gestion des émotions, on en a beaucoup parlé avec les joueurs cette semaine. Un stade plein ça va amener beaucoup de soutien potentiel pour nous mais aussi pour Monaco. Il faudra pouvoir faire abstraction de ce contexte pour être le plus calme pendant le match" raconte Baptiste Ridira. Pour autant le coach de Saint-Pryvé Saint-Hilaire exhorte aussi ses troupes à "vivre ce moment" "n'avoir aucun regret" et surtout une phrase qui revient régulièrement, y compris en championnat "y prendre du plaisir".

Saint-Pryvé Saint-Hilaire face à Monaco ce lundi dès 20H55 au stade de la Source pour les 16e de finale de la coupe de France. Un événement à vivre également dès 20h sur France Bleu Orléans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu