Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

SÉRIE 5/5 - Coupe de France 1982 : les Verts crucifiés par un ange

- Mis à jour le
Par

Cinquième et dernier épisode de notre rétrospective consacrée aux grandes finales de Coupe de France de l'AS Saint-Étienne. Le 15 mai 1982, les Verts s'inclinent face au PSG aux tirs au but. C'est la dernière finale de Coupe de France disputée par l'ASSE.

L'ancien vert Dominique Bathenay soulève la Coupe de France pour Paris L'ancien vert Dominique Bathenay soulève la Coupe de France pour Paris
L'ancien vert Dominique Bathenay soulève la Coupe de France pour Paris © Maxppp - PHILIPPE WOJAZER

Doublé par Monaco lors de la dernière journée de championnat, l'ASSE se cherche un lot de consolation en ce printemps 1982. En face, un tout jeune club. Le PSG du président Francis Borelli dispute sa première grande finale dans son antre du Parc des Princes

Publicité
Logo France Bleu
loading

Pour Christian Lopez, c'est le crépuscule d'une carrière, le capitaine dispute son dernier match avec les Verts : "j'ai eu l'occasion de revoir le match pendant le confinement. Ça a été un très bon match. Il y avait beaucoup de rythme et beaucoup d'engagement. On perd cette finale qu'on avait au bout des pieds puisqu'on se fait égaliser par Rocheteau à la dernière seconde".

Au bout de la prolongation Rocheteau claque une volée qui ne laisse aucune chance à Castaneda (égalisation à 2-2). "C'est d'autant plus difficile parce que c'est Dominique mais on ne lui en veut pas lâche Philippe Gastal, conservateur du musée des Verts présent en tribune ce jour-là. Après l'envahissement du terrain il y a 30 minutes d'interruption et pas mal de palabres. On se demande si on rejoue. Il y a la Coupe du Monde qui se profile à l'horizon. Finalement on décide de procéder à la séance des tirs au but".

La "dér" pour Lopez et Platini

Christian Lopez, sixième tireur (Tous les autres ont marqué leur tir au but) échoue face à Barattelli. Le capitaine des Verts tire sa révérence sur ce dernier geste. Tout comme Michel Platini qui évoluera à la Juventus de Turin la saison suivante.

Jean Castaneda devant Luis Fernandez lors de la finale de la Coupe de France 1982 © Maxppp - PHOTOPQR/LE PROGRES

"Une page se tourne dans l'histoire de l'AS Saint-Étienne explique Philippe Gastal_. C'est difficile en interne également. C'est la fin d'une époque_".

Jusqu'à ce vendredi 20 juillet 2020, les Verts auront donc patienté 38 ans pour regoûter à une finale de Coupe de France.

SÉRIE - Les Coupes de France les plus marquantes de l'ASSE (selon nous)

Publicité
Logo France Bleu