Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 12 blessés

Football DOSSIER : Coupe de France de football

Coupe de France (32e de finale) : Le Puy en Velay en veut encore

vendredi 5 janvier 2018 à 20:41 Par David Valverde et Fabrice Hawkins, France Bleu Saint-Étienne Loire

Les Ponots, 8e de leur poule de National 2, se déplacent à Colomiers, leader de la sienne, ce samedi (18h) pour retrouver les 16es de finale de la Coupe de France, que le club n'a plus atteint depuis 1975.

Les footballeurs du Puy vendredi lors de leur dernier entrainement
Les footballeurs du Puy vendredi lors de leur dernier entrainement © Radio France - Fabrice Hawkins

Le Puy-en-Velay, France

Au beau milieu d'une saison pour l'instant moins réussie que la précédente, les footballeurs du Puy En Velay s'offrent un frisson, une aventure en Coupe de France dont la route passera par Colomiers (Haute-Garonne) ce samedi. Eux qui n'ont plus atteint les 32es de finale de la compétition depuis trente-deux ans ont l'occasion de replonger encore un peu plus dans les livres d'histoire ponote : il faut remonter à la saison 1974-75 pour voir le Puy décrocher son billet pour les 16es de finale (battus alors par l'AS Saint-Étienne).

La formation aujourd'hui entrainée par Roland Vieira se trouve donc face à un défi de taille qu'elle tentera de relever en se mesurant à une équipe qui domine sa poule de National 2 depuis le début de la saison. Il s'agira donc, comme souvent, de ne pas se laisser déborder par l'événement. "C'est l'équipe qui se mettra le moins de pression qui s'en sortira" estime le coach ponot. "Ce sera un match important, il ne faudra pas se mettre de stress, savoir le gérer et construire la victoire. Le danger c'est d'être timoré, de ne pas tout donner sur ce match. Il ne faudra pas avoir de regrets et essayer de valoriser tout le parcours qu'on a fait."

Signe que le club grandit et qu'il suscite un engouement à sa mesure, un club de supporters a été créé au Puy, les Ultras Aniciens. Seize supporters, dans deux minibus, vont descendre ce samedi en Haute-Garonne pour encourager les Altiligériens à écrire, ils l'espèrent, une nouvelle belle page de l'histoire du club.