Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% AJA

Coupe de France (8e tour) - AJA-Troyes : le bal des coiffeurs pour la Coupe ?

-
Par , France Bleu Auxerre

Une Coupe de France pour faire tourner côté AJA, un groupe toujours sans Le Bihan mais avec Ji, la jeunesse troyenne qui se déplace : voici ce qu'il faut savoir sur AJA-Troyes (8e tour de Coupe de France) ce mardi à 21h, à suivre en direct et en intégralité sur France Bleu Auxerre dès 20h45.

Concentrée sur le championnat et la course à la montée, l'AJA devrait pas mal faire tourner son effectif contre Troyes ce mardi (8e tour de Coupe de France) à l'Abbé-Deschamps. Coup d'envoi 21h et avant-match sur France Bleu Auxerre dès 20h45.
Concentrée sur le championnat et la course à la montée, l'AJA devrait pas mal faire tourner son effectif contre Troyes ce mardi (8e tour de Coupe de France) à l'Abbé-Deschamps. Coup d'envoi 21h et avant-match sur France Bleu Auxerre dès 20h45. - Crédit photo : AJA

Une Coupe au rabais pour ce bal des coiffeurs ? La formule pourrait prêter à sourire. Mais le format de la Coupe de France saison 2020/2021 ne semble arranger personne. La crise sanitaire et le deuxième confinement n'ont pas aidé, changeant la formule de la doyenne des compétitions avec ces deux voies de tableau - qui se rejoignent à partir des 16es de finales -, l'une pour les clubs professionnels de L1 et L2, l'autre pour le restant des qualifiés, du National aux plus petites formations en amateurs.

Priorité au championnat, mais la Coupe pour concerner tout le monde

Pour ce 8e tour, l'AJA, qui entre en lice comme les 19 autres équipes de l'antichambre de l'élite, affronte l'Estac, ce mardi soir à l'Abbé-Deschamps. Une rencontre qui devait initialement se dérouler à Troyes, mais qui a été inversée, en raison de la pelouse détériorée du stade de l'Aube. Celle des Auxerrois a également souffert de la neige après la victoire samedi 4-1 contre Châteauroux en championnat, mais les jardiniers icaunais ont fait un sacré travail pour remettre le terrain en bon état.

Mais cette Coupe de France et ce 8e tour face à Troyes va surtout servir à faire souffler les titulaires et faire jouer les remplaçants, histoire de les concerner davantage, comme a reconnu le coach Jean-Marc Furlan en conférence de presse d'avant-match. Entre les blessés et les suspendus, il y a urgence. Et pourquoi pas se servir de cette compétition pour insuffler une dynamique et perpétuer la série d'invincibilité (13 rencontres sans perdre en L2, record du club en championnat professionnel). D'autant qu'en cas de qualification en 32e de finale, le vainqueur recevra l'OM, il y a pire comme élément de motivation.

Mais en interne, on reconnaît volontiers que le championnat, avec l'enchaînement des matches entre la L2 et la Coupe de France (11 en à peine huit semaines entre janvier et février, 12 si l'AJA se qualifie ce mardi soir), est LA priorité du club. Car l'AJA est plus que jamais en course pour la montée. 4e de Ligue 2 (36 points), le club ajaïste va affronter les trois premiers au cours des trois prochains matches de championnat : Clermont (3e, 37 points) samedi 23 janvier en déplacement pour la 21e journée, à nouveau Troyes (1er, 41 points) samedi 30 janvier à l'extérieur pour la 22e journée, puis Toulouse (2e, 39 points) mardi 2 février à l'Abbé-Deschamps pour la 23e journée. 

Sachant que ces autres prétendants aux premières places vont également s'affronter entre eux lors des journées à venir (Toulouse-Clermont pour la 22e j., Clermont-Troyes pour la 23e j. et Troyes-Toulouse pour la 24e j.), il y a fort à parier que cet AJA-Troyes, des deux côtés, va surtout servir de revue d'effectif. Et cela est on ne peut plus visible au moment de comparer les groupes convoqués.

Quelques titulaires au repos, la surprise Ji

Commençons par les absents pour l'AJA. Mickaël Le Bihan, meilleur buteur de L2 (14 buts), touché musculairement et préservé lors du dernier match contre Châteauroux, ne fait pas partie des 18 Auxerrois pour affronter l'Estac. Tout comme le défenseur/milieu Alexandre Coeff, également sur le flanc pour la précédente rencontre et pour les mêmes raisons. Le latéral droit Carlens Arcus, l'un des joueurs les plus réguliers et performants de l'effectif, qui a pris part à chaque rencontre depuis le début de la saison, est laissé au repos. Enfin, le défenseur Gautier Lloris est absent, ayant ressenti une gêne à un quadriceps.

Ce qui nous donne un groupe icaunais mâtiné de titulaires, mais aussi d'habituels remplaçants qui pourraient avoir une carte à jouer pour cette rencontre. On pense notamment gardien numéro 2 Sonny Laiton, au latéral gauche Kenji-Van Boto, au défenseur central Samuel Souprayen, aux milieux de terrain François Bellugou et Ousoumane Camara, ainsi qu'aux offensifs Kévin Fortuné, Gauthier Hein et Yanis Begraoui. On notera aussi quelques surprises dans la composition de ce groupe. D'abord, le retour du latéral gauche Alec Georgen, qui n'a plus disputé la moindre rencontre depuis la 1ère journée contre Sochaux (défaite 0-2) et n'était plus apparu dans le groupe depuis la 2e journée à Châteauroux fin août. 

Et puis, il y a la présence de Ji Xiaoxuan, qui en a étonné plus d'un. L'attaquant chinois de 27 ans n'avait pas été convoqué pour un match depuis la dernière rencontre de L2 avant la pandémie fin février 2020 (un déplacement... à Troyes). Et la dernière entrée en jeu en championnat de celui qui avait été élu meilleur joueur de D2 chinoise peu avant son arrivée dans l'Yonne, il y deux ans tout pile, remonte au 19 août 2019. Certains supporters s'interrogent : le joueur - qui a déjà marqué un but la saison dernière en deux matches de Coupe de France - a-t-il été pris dans le groupe pour faire plaisir à l'actionnaire chinois de l'AJA, James Zhou, alors que plusieurs jeunes de la réserve formés au club qui ont pu s'entraîner avec les pros comme Paul Joly, Nicolas Mercier ou Lassine Sinayoko restent sur la touche ? Ou bien ses progrès à l'entraînement - auquel aucun média ne peut encore assister - ont finalement convaincu le coach de l'emmener avec lui ? Quoi qu'il en soit, voilà une curiosité qui attirera l'œil pour cette rencontre qui, on le répète, n'est pas la priorité des deux adversaires.

Troyes avec la Gambardella

Car côté troyen, le coach Laurent Battles a tranché dans le vif. Si à l'AJA, de nombreux titulaires sont dans le groupe (Donovan Léon, Quentin Bernard, Jubal, Birama Touré, Hamza Sakhi, Mathias Autret, Axel Ngando, Rémy Dugimont), l'Estac a pioché dans ses réserves, avec une bonne dizaine de joueurs formés au club de moins de 21 ans, dont trois nés en 2003, qui ont été convoqués pour la rencontre ! Le gardien numéro 2, Sebastien Renot, 31 ans, fait figure de papy dans ce groupe dont la moyenne d'âge affiche environ 21 ans. Appelez-les l'Association de la Jeunesse Troyenne...

Par rapport au 11 de départ de leur dernier match de championnat, neuf titulaires troyens sont absents du déplacement à l'Abbé-Deschamps ! Seuls rescapés, Dylan Chambost et Alimami Gory... On sent donc clairement que là aussi, l'objectif est de donner le maximum de temps de jeu aux remplaçants et à ceux qui ne jouent que très peu habituellement.

Troyes, leader de L2 qui n'a perdu qu'une fois sur ses 16 derniers matches de championnat, voudra néanmoins peut-être prendre une revanche sur la dernière confrontation entre les deux équipes à l'Abbé-Deschamps. L'AJA l'avait emporté 2-1, lors de la 4e journée fin septembre, avec malice et efficacité, alors que l'Estac avait dominé dans le jeu. Ce mardi soir, avec ces deux 11 remaniés, difficile de pronostiquer quel sera le résultat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess