Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coupe de France de football

Coupe de France : ambitieux, le GFA Rumilly-Vallières en veut toujours plus

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Les Rumilliens visent le quart. Ce mercredi, le GFA Rumilly Vallières (N2) accueillent le Puy Foot 43 (N2) dans le cadre des 8e de finale de la Coupe de France de Football. Pour le club de Haute-Savoie, tout est possible.

Ce mercredi 7 avril, le GFA Rumilly Vallières (N2) accueillent le Puy Foot 43 (N2) dans le cadre des 8e de finale de la Coupe de France de Football.
Ce mercredi 7 avril, le GFA Rumilly Vallières (N2) accueillent le Puy Foot 43 (N2) dans le cadre des 8e de finale de la Coupe de France de Football. © Maxppp - -

Un mois après leur exploit face aux voisins du FC Annecy (victoires aux tirs au but) en 16e de finale, les joueurs du GFA Rumilly-Vallières retrouvent le stress de la Coupe de France. Ce mercredi à partir de 16h45 (en direct sur France Bleu Pays de Savoie), sur leur pelouse du stade des Grangettes et à huis clos, les Bleus reçoivent Le Puy Foot 43. Une rencontre, sur le papier, équilibrée. Les deux formations évoluent en National 2. 

Fatsah Amghar (entraîneur du GFA) : "Il n’y a pas besoin de motiver les gars. Il faut dédramatiser l’enjeu, faire ce que l’on sait faire et ne pas changer nos habitudes. Nous nous sommes préparés, on a fait des oppositions, des matchs amicaux. On a envie d’aller plus loin et avec l’arrêt de notre championnat (N2) on sait que pour continuer à jouer au foot il faut passer ce tour donc c’est une motivation supplémentaire. Notre point fort, je pense que c’est notre collectif. On travaille les uns pour les autres et nous sommes difficiles à manœuvrer. En revanche, nous pouvons améliorer notre efficacité, on doit marquer plus. Face à Puy Foot 43, cela sera du 50-50. On sait qu’on a la possibilité d’aller plus loin. On a analysé notre adversaire, on va faire en sorte de lui poser des problèmes. L’agressivité, la combativité, l’envie d’aller chercher un quart de finale… c’est l’équipe qui aura le plus envie qui passera ce tour."
 

📻 REPORTAGE - Fatsah Amghar, l'homme providentiel du GFA ?

"La motivation est là" 

Alexi Peuget (milieu et capitaine du GFA) : "C’est un match entre deux équipes de valeur égale. L’année derrière, Le Puy Foot 43 a connu le niveau supérieur (N), ils seront certainement mieux préparés que sur le plan de l’intensité qu’un tel match demande mais c’est du 50-50. On est à la maison et nous avons aussi prouvé que l’on pouvait tenir tête à des bonnes équipes. On ne lâchera rien. La motivation est là. Quand on arrive aussi loin, _on veut aller en quart_, en demi et en finale, c’est une compétition magnifique."

Bernard Vellut (co-président du GFA) : "C’est un rêve et cela n’arrivera pas tous les ans ! L’engouement autour de l’équipe est extraordinaire. La municipalité a décoré décorer toute la ville en bleu. On va en profiter au maximum. La Coupe de France nous amène aussi de la visibilité avec les radios et les télévisions. Mais ce qui est également important c’est que dans le club aujourd’hui il y a une ambiance terrible. On est vraiment une structure qui pratique le foot de haut-niveau mais en restant encore très familiale. C’est primordial et c’est très beau."
 

Armel Liongo (attaquant du GFA) : "C’est un 8e de finale de Coupe de Franc alors il y a de l’excitation. Face au Puy, cela sera du 50-50. L’équipe qui aura plus d’envie sera celle qui gagnera ce match. On doit profiter de nos temps forts pour concrétiser toutes nos occasions."

-
- © Radio France - Denis Souilla
Choix de la station

À venir dansDanssecondess