Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coupe de France de football

Coupe de France : le match Canet-OM se jouera au stade Gilbert-Brutus

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Roussillon, France Bleu Provence

Après quatre jours de suspense, la décision est tombée ce jeudi : le match de 16e de finale de la Coupe de France entre Canet-en-Roussillon et l'Olympique de Marseille se jouera au stade Gilbert-Brutus, à Perpignan. Un match programmé le dimanche 7 mars à 21h.

Le stade Brutus avait déjà accueilli les footballeurs de Canet face à Monaco
Le stade Brutus avait déjà accueilli les footballeurs de Canet face à Monaco © Maxppp - Clementz Michel

Le 16e de finale de la Coupe de France de Canet-en-Roussillon (N2) contre l'OM se jouera bien dans les Pyrénées-Orientales, dimanche 7 mars, au stade Gilbert-Brutus à Perpignan

Les discussions ont commencé dès dimanche soir, après le tirage au sort. La Fédération Française de Football ne voulait pas que la rencontre se passe au stade Saint-Michel de Canet, pour des raisons de sécurité.

Ce mercredi, des présidents de clubs de foot amateurs du département ont écrit à la F.F.F pour demander que le match se joue dans les Pyrénées-Orientales et pas au stade Vélodrome. La mairie de Perpignan avait fait savoir qu'elle se portait volontaire pour accueillir le match à Gilbert-Brutus.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un bon compromis pour le club et la ville

Alors qu'il avait même été un temps question que le match se joue à Marseille, l'option Gilbert-Brutus reste une solution de repli plus qu'acceptable. "L'enceinte est professionnelle : le bus de l'OM peut rentrer facilement et être sécurisé, on ne peut pas voir le match de dehors, l'accueil de la presse est optimal... " avance l'un des co-présidents du Canet-en-Roussillon Football Club (CRFC), Thomas Taravel. 

Le dirigeant peut se féliciter aussi d'un avantage induit par cette délocalisation : si le match s'était déroulé à Canet, cela aurait été dans l'après-midi, faute d'éclairages suffisant pour garantir une diffusion télévisée de nuit. Jouer à Gilbert-Brutus, c'est aussi s'assurer d'être diffusé le dimanche soir, à 21h. "On aura à mon avis pas de grande autre occasion d'être diffusés en prime time de cette façon là..." reconnaît Thomas Taravel.

Canet-OM au stade Gilbert Brutus : la réaction de Thomas Taravel, un des co-présidents du CRFC.

Autre satisfaction, partagée avec les élus : garder la rencontre dans les Pyrénées-Orientales. "Au-delà d'être la fête du football et la fête de Canet-en-Roussillon, c'est aussi un événement départemental" ajoute le maire Stéphane Loda. "La vraie frustration se situe dans l'absence de public plutôt que de ne pas pouvoir jouer à Canet."

Rappelons-le : c'est quand même accueillir l'Olympique de Marseille. Ça n'arrive pas tous les jours... - Stéphane Loda, maire de Canet-en-Roussillon 

Canet-OM au stade Gilbert Brutus : la réaction de Stéphane Loda, maire de Canet-en-Roussillon

Sur le plan sportif, en revanche, il y a une forme de déception dans les rangs canétois. Sportivement, tant qu'à jouer à huis-clos, le club catalan aurait largement préféré accueillir l'OM dans son étroit stade Saint-Michel. "Dans notre petit stade champêtre, où nos joueurs ont leurs repères, on pensait avoir peut-être un peu plus de chances de passer" confie le manager général Jordi Delclos. "Le stade Gilbert-Brutus, c'est un peu comme jouer à l'extérieur. Mais on est ravi que la rencontre se joue en terre catalane" se réjouit-il. 

Un maillot collector fabriqué à 1000 exemplaires

Les rentrées financières d'un match avec du public contre l'OM aurait représenté une recette considérable pour le club de Nationale 2. Alors pour surfer malgré tout sur cette affiche historique, le CRFC pense à diverses opérations.
Le club va par exemple concevoir un maillot collector. L'OM a donné son accord pour que son logo y soit apposé. La tunique sera produite par une entreprise perpignanaise, Le Maillot Français.
1000 exemplaires seront fabriqués. Les commerçants de la commune le vendront ou le feront ensuite gagner. Il coûtera 45 euros en taille adulte. Son design doit être dévoilé ce week-end. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess