Football

Coupe de France de football : match de gala pour Aixe-sur-Vienne face à l'AC Ajaccio

Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin vendredi 11 novembre 2016 à 19:05

Les joueurs de l'AS Aixoise sont prêts à affronter les pros de l"AC Ajaccio samedi soir à Limoges
Les joueurs de l'AS Aixoise sont prêts à affronter les pros de l"AC Ajaccio samedi soir à Limoges © Radio France - Jérôme Ostermann

Le club de football d'Aixe-sur-Vienne (DHR) a déjà connu un 7e tour de coupe de France. C'était il y a 15 ans face à une pensionnaire de division d’honneur. Cette fois, c'est une formation de Ligue 2 qui s'offre à eux. Même si les Aixois rêvent d'exploit, le plaisir sera le maître mot samedi soir.

Avant le Limoges Football Club et Saint Pantaléon de Larche qui jouent dimanche, respectivement face à Niort Saint Liguaire (DH) et Bergerac (CFA), Aixe-sur-Vienne va tenter de réaliser l'exploit samedi sur la pelouse du stade Saint Lazare à Limoges (19h). Si le club a déjà connu les joies d'un 7e tour de coupe de France, il avait affronté en 2001, Luçon, alors en division d'honneur. Cette fois, il est opposé à une formation professionnelle, l'équipe de l'AC Ajaccio, actuellement 14e de Ligue 2.

Yohan Claveau est l'un des vétérans de l'équipe. Ce latéral de 37 ans, opérateur machine chez Legrand, était déjà de l'aventure en 2001. A l'époque, Aixe s'était fait sortir d'un petit but seulement. Alors son conseil aux plus jeunes joueurs, c'est de ne pas faire de complexe :"Il faut y croire ! Un match de foot, c'est un match de foot. Ils ont deux jambes et deux bras comme nous. Il faut y croire. Pour l'instant, ce n'est que du plaisir mais si on peut gagner, on le prendra à 200%."

Aymeric Gorce à 30 ans. Il est électricien dans la vie de tous les jours, et comme tous les amoureux du ballon rond, il rêvait de pouvoir vivre ce genre d'épopée en coupe de France :"C'est sûr que depuis le temps que je joue au foot, depuis mes six ans, c'est le genre de match que je rêve de faire. C'est la première fois et j'en suis très fier, parce que c'est mon club de cœur. Ça fait très longtemps que je suis là. Je suis très content de faire ce match et aussi très impatient."

"D'abord courber l'échine et ne pas céder"

Si les uns et les autres veulent d'abord se faire plaisir, il est certain qu'ils veulent aussi créer l'exploit. Pour y arriver, il va d'abord falloir contenir les Corses selon l’entraîneur d'Aixe-sur-Vienne François Malmanche :"Il va d'abord falloir résister. Je pense qu'il vont vouloir mettre beaucoup de rythme pour se rassurer et nous mettre dans le doute. Il faudra peut-être courber l'échine et ne pas céder avant de reprendre un peu nos esprits. Et si on a la chance qu'ils soient dans un moins bon jour, ça rééquilibrera un peu les choses."

Quand au président du club, Christian Meyrous, il veut surtout que la fête soit belle :"Si on peut créer l'exploit, pourquoi pas ! mais on ne pense pas à ça. On pense d'abord à faire un bon match. A ce que les gamins s'amusent. Et que le club termine par une grosse fête...." Une fête qui sera longue quelque soit l'issue. Et pour qu'elle soit totale, le club espère dépasser la barre des deux mille spectateurs. Vendredi soir, mille cinq cents places avaient déjà trouvé preneur.

Pas peu fier de ses joueurs avant le match face à l'AC Ajaccio, le président de l'AS Aixoise Christian Meyrous - Radio France
Pas peu fier de ses joueurs avant le match face à l'AC Ajaccio, le président de l'AS Aixoise Christian Meyrous © Radio France - Jérôme Ostermann