Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coupe de France de football : réactions de deux présidents de Côte-d'Or face au risque d'annulation

-
Par , France Bleu Bourgogne

La Coupe de France pourrait bien ne pas aller à son terme selon le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët. Dommage pour deux clubs de Côte-d'Or engagés dans la compétition, Is-Selongey et Saint-Apollinaire pour qui elle représente un double enjeu : sportif et financier.

Le trophée de la Coupe de France de football
Le trophée de la Coupe de France de football © Radio France

"C'est presque cuit" pour l'édition 2020-2021 de la la Coupe de France ! C'est ce que Noël Le Graët expliquait il y a quelques jours chez nos confrères de France 3 Bretagne. Le président de la Fédération française de football juge qu'il sera très difficile que la compétition puisse se terminer cette année. 

Une compétition jamais annulée 

Le président Le Graët n'écarte pas l'annulation de la 104e édition en raison de la crise sanitaire et du manque de place disponible dans le calendrier. Si cela devait arriver ce serait une première puisque depuis sa création en 1917, la coupe de France n'a jamais été annulée même en période de guerre ! 

Pour les deux clubs côtes-d'oriens encore engagés, Saint-Apollinaire et Is-Selongey, deux formations de National 3, le coup serait très rude ! Notamment au plan financier, explique Xavier Piroddi, le président d'Is-Selongey. "La Coupe de France on va dire que c'est un bonus parce que plus on va loin et plus on touche d'argent, c'est une manne financière."

"Nous étions ambitieux"

Un apport non négligeable surtout à la période actuelle estime quant à lui Pierre-Yves Doudoux, son homologue de Saint-Apollinaire. "Nous étions assez ambitieux dans cette compétition. On s'était fixé un certains niveau à atteindre pour pouvoir mettre en avant notre club et aussi parce que les dotations sont intéressantes"

Noël Le Graët - Stade Bleu
Noël Le Graët - Stade Bleu © Radio France -

Des clubs en difficultés 

Des dotations qui auraient permis de combler le manque à gagner découlant de toutes les conséquences du Covid-19. "Nos buvettes sont fermées, on a moins de spectateurs et donc moins de rentrées financières. Voilà pourquoi la Coupe cette année représentait un objectif sportif mais aussi financier".

"On ne sait même pas si on pourra finir le championnat"

Saint-Apo et Is-Selongey devaient disputer le 6e tour de la Coupe de France fin octobre face respectivement au Racing Club de Besançon et à Mâcon. Mais depuis le deuxième confinement les clubs de foot amateurs ne jouent plus. "On ne sait même pas si on pourra finir notre championnat" déplore Xavier Piroddi

Selongey a déjà joué les 32es de finale

Même si pour le moment cette annulation est encore loin d'être une certitude, si elle devait se concrétiser ce serait un coup dur. Xavier Piroddi sentait son club plutôt bien parti dans cette compétition cette année. Le président se prenait même à rêver d'un parcours similaire à celui qui avait conduit Selongey jusqu'aux 32e de finale face aux professionnels du Mans. L'équipe avait fait match nul (1-1) avant de s'incliner 3-2 aux prolongations, le match s'était joué au Parc des Sports Gaston-Gérard de Dijon !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess