Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Coupe de France : du lourd pour Granville, tirage plus jouable pour Saint-Lô en 32es de finale

lundi 4 décembre 2017 à 20:49 Par Pierre Coquelin et Anthony Raimbault, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

En 32es de finale de la Coupe de France, les joueurs de l'US Granville accueilleront l'un des clubs mythiques du football français, les Girondins de Bordeaux (L1) ! Quant aux Saint-Lois, ils devront batailler face à une autre équipe de N3, Aubervilliers, pour continuer l'aventure.

En 32es de finale de la Coupe de France, Granville recevra les Girondins de Bordeaux (L1) et Saint-Lô accueillera Aubervilliers (N3).
En 32es de finale de la Coupe de France, Granville recevra les Girondins de Bordeaux (L1) et Saint-Lô accueillera Aubervilliers (N3). © Maxppp - Jean-Pierre Balfin

Manche, France

Les supporters de l'US Granville peuvent sabrer le champagne, ou plutôt une bonne bouteille de Bordeaux ! Pour le compte des 32es de finale de la Coupe de France, les hommes de Johan Gallon accueilleront les Girondins de Bordeaux, un des clubs mythiques du football français. Des Bordelais actuellement 11es de Ligue 1 et quadruples vainqueurs de la Coupe de France (1941, 1986, 1987 et 2013).

"C'est un peu partagé. On sait que quand on tombe contre une Ligue 1, l'aventure risque de s'arrêter. Mais quand on est compétiteur, on n'a pas envie de ça. La mission est énorme. Maintenant, jouer les Girondins de Bordeaux, ça reste un match prestigieux. C'est une grande équipe qui a un vécu extraordinaire. C'est une grande fierté de jouer ce club. Beaucoup de travail m'attend, mais c'est avec passion que je vais préparer ce match. Une chose est sûre : je n'ai pas envie d'arriver vaincu face à Bordeaux", réagit l'entraîneur granvillais. "Face aux L1, faut faire un match parfait. Il y a deux solutions : soit on les joue à Louis-Dior et on se donne un maximum de chance pour les sortir, soit on fait une grande fête du football à d'Ornano", ajoute Johan Gallon.

On se souvient que l'an dernier, l'aventure s'était terminée en 32es de finale au stade Louis-Dior face à un autre pensionnaire de Ligue 1, le SCO Angers. Il y a deux ans, les Granvillais avaient fait rêver les Manchois lors de leur épopée jusqu'en quart de finale face à Marseille au stade d'Ornano de Caen.

Tirage beaucoup plus jouable pour les Saint-Lois. Ils auront l'avantage de recevoir une autre équipe de Nationale 3, les Franciliens d'Aubervilliers. Rebelote donc, car c'est déjà face à une Nationale 3 que les hommes de Nicolas Fautrat ont du batailler pour décrocher leur ticket en 32es de finale de la compétition. "La Nationale 3 Ile-de-France est très compétitive. Notre adversaire est 6e de son championnat. Donc, on s'en tire bien car on joue chez nous, mais on est loin d'être qualifiés. On l'a vu face à Changé. On s'attend à un match extrêmement compliqué", commente le président saint-lois, Thibault Deslandes. "L’objectif 16es de finale est réaliste : si les gars veulent une Ligue 1, faudra aller la chercher", ajoute-t-il. Le mot d'ordre est lancé.

Les matchs de 32es de finale de la Coupe de France sont prévus le week-end des samedi 6 et dimanche 7 janvier 2018.