Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coupe de France : Evreux, solide, tombe finalement face à Avranches

Pour le 6e tour de la Coupe de France, Evreux (N3) recevait ce samedi l'US Avranches (National) au stade Mathieu Bodmer. Les Ebroïciens n'ont pas démérité malgré leur manque de compétition. Ils auraient même pu ouvrir le score plusieurs fois. Ils perdent finalement 0-2, score finale.

Evreux s'incline 2-0 face à Avranches. Mais les Ebroiciens n'ont pas démérité et ont répondu au défi physique.
Evreux s'incline 2-0 face à Avranches. Mais les Ebroiciens n'ont pas démérité et ont répondu au défi physique. © Radio France - Bradley de Souza

Le 6e tour de la Coupe de France avait lieu ce samedi. Parmi les équipes normandes, l'Evreux FC (N3) recevait l'US Avranches (National) au stade Mathieu Bodmer. Même s'ils sont tombés contre une équipe évoluant deux niveaux au-dessus, les Ebroïciens n'ont pas démérité pendant cette rencontre. Ils perdent 0-2 (Seance, 74e et Belliard, 77e).

"On n'a pas démérité"

Dès la 30e seconde jeu, Jean-Paul N'Djoli se procure une énorme occasion. "Je regrette un peu cette occasion dans la surface parce que je ne me laisse pas tomber, le défenseur fait faute, mais je tiens debout et je tire", explique-t-il à France Bleu Normandie. "C'est peut-être un manque d'expérience", ajoute-t-il. 

Les Ebroïciens ont été solides en défense. Et ont combattu tous ensemble. A l'instar de Jonathan Bétin, le défenseur central. "Je pense qu'on n'a pas démérité, qu'ils ont douté vu la joie qu'ils ont eu quand ils ont marqué le premier but", poursuit-il. "En première mi-temps on a deux trois occasions assez franches, c'est un match de foot ça se tient sur des détails, ils avaient plus de fraîcheur aussi", explique le défenseur tout en félicitant ses coéquipiers pour leur combativité.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le dernier match des Ebroïciens remontent au 24 octobre 2020. Ils étaient en manque de compétition. "Cela faisait 98 jours, plus de trois mois qu'on ne faisait rien mis à part de l'entretien", renchérit Romaric Bultel, l'entraîneur. Mais il ne veut pas se lamenter sur cette reprise, lui qui était "content" de reprendre.

"C'est dommage que ça s'arrête là après la réalité du terrain a parlé. On est tombé sur un adversaire qui a été plus consistant que nous. Et heureusement parce qu'ils en sont à leur 19e journée de championnat. Maintenant le plus dur c'est qu'on ne va plus pouvoir s'entraîner et ça c'est le coup de massue", conclut-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess